EELV soutient la reconnaissance de l’Etat de Palestine aux Nations Unies

.

Le 27 septembre 2012, le président Mahmoud Abbas présentera à l’Assemblée générale des Nations Unies la demande de reconnaissance de la Palestine comme Etat non membre de l’organisation des Nations Unies. Cette demande constitue la suite diplomatique et politique logique de son entrée à l’Unesco en 2011 et lui permettra de rejoindre d’autres agences des Nations Unies ainsi que la Cour Pénale Internationale.

Europe Ecologie Les Verts réaffirme son total soutien à cette demande légitime de l’Autorité palestinienne. La communauté internationale doit enfin faire rentrer l’Etat palestinien avec les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale, dans la communauté des Nations, en accord avec l’ensemble des résolutions des Nations Unies.

La reconnaissance de l’Etat de Palestine aux Nations Unies initiera une nouvelle donne pour relancer la négociation entre deux états et sous égide internationale. Cette reconnaissance contribuera à renforcer le processus de réconciliation palestinien engagé au Caire, freiné actuellement par la crise syrienne.

Par ailleurs, EELV demande à l’Union européenne de ne pas rehausser les relations commerciales avec Israël tant que les droits humains ne sont pas respectés et attend que le Parlement européen s’oppose dans la prochaine session des 23 et 25 octobre à l’entrée en vigueur de l’accord, dit ACAA, qui donnera à Israël des prérogatives supplémentaires dans ses relations économiques avec l’Union.

EELV  demande enfin à l’Union européenne de fournir une aide exceptionnelle à l’URWA pour venir en aide aux 5 000 Palestiniens de Syrie qui tentent actuellement de trouver refuge au Liban et en Jordanie.

Elise LOWY, Porte-parole

Laissez un commentaire

Remonter