José Bové dénonce l’influence des lobbies du tabac sur la Commission européenne

Jose Bove Conference de presse

Mercredi 9 janvier, l’eurodéputé José Bové et son collègue belge Bart Staes, ont demandé la mise en place d’une commission temporaire sur les règles d’éthique et de transparence de la Commission européenne et sur le rôle de son président, José Manuel Barroso. Pour les écologistes, l’affaire John Dalli démontre une trop grande complaisance à l’égard du puissant lobby du tabac, au détriment de l’intérêt général. Vidéo.


  Video du Parlement européen

Le limogeage de M. Dalli le 16 octobre dernier a suscité de nombreuses interrogations au sein du
Parlement européen. De nombreuses zones d’ombre persistent et plusieurs aspects sensibles doivent être éclaircis dans les plus brefs délais afin de garantir des pratiques plus transparentes au sein des institutions européennes.

Ces zones d’ombre et d’interrogation concernent:

- la procédure et les raisons qui ont motivé le limogeage de M.Dalli,

- le contenu du rapport de l’Office européen de lutte anti-fraude (Olaf), ainsi que le non respect des procédures internes au sein de cet organisme,

- le rôle joué par les lobbies du tabac

- le rôle d’un certain nombre d’acteurs au plus haut niveau de la Commission européenne.

Pour en savoir plus sur la démission de John Dalli, connectez-vous au site des eurodéputés EELV : http://europeecologie.eu ou au site de José Bové.

Laissez un commentaire

Remonter