| Conseil Fédéral des 23 et 24 mars 2013

Promouvoir l’écologie politique lors des élections législatives partielles hors de France

 Exposé des motifs,

Le 15 février 2013, le Conseil Constitutionnel a annulé les élections de Corinne Narassiguin (PS) et de Daphna Poznanski-Benhamou (PS) dans les 1ère (Amérique du Nord) et 8ème (Europe du Sud) circonscriptions législatives des Français de l’étranger, et prononcé des peines inéligibilité d’un an à leur encontre. La région Europe écologie-Les Verts Hors-de-France a depuis lors préparé le prochain scrutin et propose au Conseil fédéral d’investir deux binômes de candidats paritaires et fortement impliqués dans leur circonscription pour ces deux élections législatives partielles.

Les élections législatives de 2012 ont vu l’élection pour la première fois de 11 député-e-s représentant les Français installés à l’étranger. La gauche et les écologistes l’ont emporté dans huit circonscriptions, dont Sergio Coronado pour EELV en Amérique du Sud. Les résultats des candidats autonomes EELV figurent parmi les meilleurs à l’échelle nationale puisque sept d’entre eux ont passé la barre des 5% dont trois au-dessus de 10%. L’accord national entre EELV et le PS s’était traduit dans notre région par trois unions dès le premier tour et huit candidatures écologistes autonomes. Dans la première circonscription, l’union avait prévalu au premier tour avec un candidat écologiste, Cyrille Giraud, en suppléant de la candidate aujourd’hui invalidée. Dans la huitième, la candidature écologiste autonome – Pierre Jestin titulaire, Mélanie Lacide suppléante – avait recueilli 10,5% des voix.

Il ressort des premières discussions avec le PS qu’il ne souhaite pas reconduire l’accord avec la suppléance dans la première circonscription. De toute façon, le groupe local tire un bilan globalement négatif de l’expérience de cette suppléance : les projets locaux en commun envisagés n’ont jamais vu le jour, les promesses ont été oubliées dès le lendemain de la victoire. Aucun contact n’a ainsi été pris par la députée Corinne Narassiguin avec son suppléant Cyrille Giraud durant ses huit mois de mandat et il n’était pas associé à ses activités locales.

L’électorat est pourtant favorable aux écologistes dans cette circonscription et un-e candidat-e EELV autonome aurait toutes les chances d’y obtenir un résultat très positif.

D’un point de vue stratégique, la région EELV-HDF est par ailleurs persuadé que la meilleure possibilité de victoire de la majorité dans cette circonscription réside dans une offre électorale diverse au premier tour afin de mobiliser tous les électorats.

Dans la huitième circonscription (Italie/Turquie/Grèce/Israël/Territoires palestiniens), notre candidat Pierre Jestin avait  obtenu 10,5% des voix en juin dernier. Dans une campagne qui sera très courte – le scrutin devrait avoir lieu début mai –, cela représente un avantage indéniable. Le PS y est par ailleurs empêtré dans des procédures internes de désignation et confronté à de nombreuses velléités de parachutage. Il est inenvisageable pour EELV-HDF de faire campagne avec des parachuté-e-s. La clé de la victoire de 2012 avait résidé, entre autres, sur des candidatures locales.

Ces deux campagnes autonomes se placeront dans la perspective de l’autonomie contractuelle, de la solidarité avec le choix de l’alliance avec le PS et de la participation gouvernementale. Les désaccords avec notre allié sont nombreux et il ne s’agira pas de les cacher. Mais nos campagnes s’axeront résolument dans l’affirmation du projet écologiste qui doit être renforcé au sein de la majorité actuelle. Vouloir faire l’union à marche forcée n’est pas la meilleure solution politique dans ce contexte de partielles, ni pour les écologistes, ni pour la majorité.

 

Motion :

Sur présentation de la situation par la région Hors de France, Le conseil fédéral des 23 et 24 mars 2013 décide de reconduire l’accord de 2012 : autonomie dans la 8è et accord avec le PS dans la 1ère (suppléance verte). Si le PS ne reconduit pas l’accord électoral de 2012, Le conseil fédéral 2013 décide :

• De présenter des candidat-e-s dans la 1ère circonscription et d’investir :

  • Cyrille Giraud, titulaire, et Emmanuelle Garcia-Guillen, suppléante, dans la première circonscription des Français résidant hors de France (Amérique du Nord).
  • Pierre Jestin, titulaire, et Mélanie Lacide, suppléante, dans la huitième  circonscription des Français résidant hors de France (Europe du Sud).

 

• Mandate le délégué aux élections pour obtenir une réponse du PS dans le délai d’une semaine. 

Unanimité pour

Communiqué de EELV-HDF du 18 février 2013 :

http://horsdefrance.eelv.fr/2013/02/18/annulation-des-elections-dans-les-1ere-et-8eme-circonscriptions-legislatives-des-francais-de-letranger/

**********
Télécharger  la motion
Retour à la liste des principales motions adoptées par le Conseil Fédéral des 23 et 24  mars 2013
**********

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *