| Communiqués

 Barrage de Sivens : le projet doit s’arrêter

Après la mort d’un jeune militant de la nature de 21 ans, Rémi Fraisse, c’est toute la famille écologiste qui se trouve orpheline et sous le choc.

Dans l’attente des résultats de son autopsie, EELV exprime son profond soutien à la famille et aux proches de Rémi Fraisse dans cette épreuve terrible, et exige que toute la vérité soit au plus vite établie. Nous attendons une enquête exemplaire sur sa mort et sur les circonstances de ce drame.

D’un drame écologique, le barrage de Sivens devient donc également un drame humain : EELV exige plus que jamais l’arrêt immédiat des travaux.

Le rapport d’expertise présenté lundi 26 octobre concentre toutes les critiques formulées depuis des mois par les écologistes. Surestimation des besoins, étude d’impact de qualité «très moyenne», financement du projet «fragile» : ce rapport prouve la précipitation et l’inutilité d’un tel projet, qui ne bénéficiera, selon les deux experts mandatés, qu’à une quarantaine de personnes.

Ainsi les conséquences désastreuses du projet, à savoir la destruction irréversible d’une zone humide de 13 hectares – véritable espace de biodiversité où vivent 94 espèces protégées – le déboisement total de la zone, un coût d’investissement faramineux -financé par l’argent public- ne profiteraient qu’à l’intérêt d’une poignée d’exploitants qui répond à la logique d’une agriculture productiviste, anti-écologique et dépassée. Pour les écologistes, c’est une insulte faite à l’intérêt général.

S’entêter dans la poursuite du projet serait désormais irresponsable et dangereux. Si les écologistes appellent au calme et à la dignité, EELV interpelle toutes les autorités compétentes sur le sujet, le préfet, le président du conseil général Thierry Carcenac, la ministre de l’écologie Ségolène Royal et le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve afin de prendre leurs responsabilités : mettre fin à ce passage en force et acter l’abandon de ce projet.

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale
José Bové, député européen
Véronique Vinet, secrétaire régionale de EELV Midi-Pyrénées
Guillaume Cros, président des éluEs régionaux Midi-Pyrénées
Sandrine Rousseau, porte parole
Julien Bayou, porte parole