Archives EELV

  1. Les candidat-e-s EELV signent le pacte de l’égalité, pour faire avancer l’égalité entre femmes et hommes

    WEBDEV_egalité_cat1

    Le Laboratoire de l’égalité a pour objectif de sensibiliser les décideurs publics et privés à l’égalité professionnelle et de favoriser la mise en oeuvre d’améliorations concrètes dans ce domaine. Dans cette perspective, à partir de la consultation des 600 membres du réseau, il a élaboré un Pacte pour l’égalité, destiné à interpeller les candidats aux législatives de 2012. S’ils sont éluEs, les candidatEs signataires s’engagent à améliorer la situation autour de quatre enjeux : …

  2. Les candidat-e-s EELV signent la charte éthique d’Anticor pour l’intégrité, l’exemplarité et la transparence

    diaporama

    Les candidat-e-s EELV s’engagent publiquement pour l’intégrité, l’exemplarité et la transparence démocratique. À l’occasion des élections législatives des 10 et 17 juin prochains, l’association Anticor propose à tous les candidats de s’engager publiquement en matière d’éthique en signant une charte dédiée à ces élections, pour plus d’exemplarité, d’intégrité et de transparence démocratique. S’ils sont élus, les candidats signataires s’engagent à adopter pendant les cinq années de la législature un comportement éthique attendu par de plus en plus de citoyen-ne-s, notamment sur : …

  3. Pour une nouvelle majorité de gauche et écologiste

    Mes chers et chères compatriotes, Les urnes ont parlé dimanche dernier. Je tiens à remercier avec chaleur le million de Françaises et de Français qui m’ont apporté leur suffrage, et ce faisant ont défendu par leur vote l’écologie, l’Europe, et la république exemplaire. Je vous remercie tout particulièrement hors de France, où 5,4 % de vos votes se sont portés sur ma candidature. …

  4. Seconde Université d’Été des Verts européens à Francfort sur Oder/Slubice 8/11 septembre 2011

    La seconde Université d’Été des Verts européens, co-organisée par le groupe des Verts/ALE au Parlement européen et le Parti Vert européen aura lieu, comme la première en 2008, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne, dans la ville de Francfort sur Oder, reliée par un pont à la ville polonaise de Slubice. Elle se déroulera du jeudi 8 au dimanche 11 septembre. Elle interviendra ainsi après les Journées d’Eté d’Europe Ecologie-Les Verts à Clermont Ferrand fin août et avant le Congrès du Parti Vert européen, à Paris les 11/13 novembre 2011. Elle sera notamment consacrée, dans le cadre d’un riche programme composé de plénières et d’ateliers, à la finalisation des travaux préparatoires à ce Congrès, concernant la réforme des statuts du PVE, la dimension sociale et la dimension agricole du Green New Deal.Vous trouverez ci-dessous le lien du site de l’organisation de cette « Summer University » où ceux et celles souhaitant y participer pourront trouver toutes les informations utiles (programme, liste des ateliers, renseignements pratiques, formulaire d «’inscription en ligne, etc.). Voici quelques éléments essentiels : Francfort sur Oder est située à 1 h en train de Berlin, un bus partira de Lille et Bruxelles, les frais d’inscription (jusqu’au 31 juillet) sont d’environ 60 euros, couvrant l’enregistrement, 2 repas, 3 dîners et la « party » du samedi soir. Vous trouverez toutes les précisions utiles sur le lien ci-dessous : …

  5. Primaire Europe Ecologie-Les Verts – Eva Joly saura parler aux Français et aux européens qui suivront la campagne présidentielle en France

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles le 13 juillet Le Groupe des Verts/ALE félicite Eva Joly pour son investiture comme candidate à la primaire d’Europe Ecologie- les Verts (EELV) en vue de la présidentielle de 2012.\ »Selon moi, l’esprit Joly fera du bien à la campagne des présidentielles en France: ce mélange de charme français et de clarté norvégienne ne peut être que bénéfique. Elue eurodéputée en 2009 et nommée Présidente de la commission du développement du Parlement européen, Eva Joly est une femme compétente, très engagée et qui ne craint pas de s’attaquer à la corruption et aux dysfonctionnements de la finance mondiale\ » souligne Rebecca Harms, co-présidente du Groupe des Verts/ALE.\ »Grâce à sa ténacité et à son esprit combatif, elle saura convaincre et proposer des solutions concrètes aux Françaises et aux Français dans le domaine de la sortie du nucléaire et au regard des crises environnementale, économique et sociale.\ » Daniel Cohn-Bendit, co-président du Groupe des Verts/ALE a pour sa part rappelé que:\ »Eva Joly, est porteuse des valeurs de l’écologie, pas uniquement dans le domaine de l’environnement, mais aussi de toutes les valeurs de l’écologie politique, de l’éthique appliquée tant aussi bien au système politique qu’à soi-même. Elle a une vision large des enjeux français et européens, issue elle même de l’immigration, elle possède la double nationalité, ce qui fait d’elle une française à part entière. Enfin, elle saura parler de l’Europe durant la campagne présidentielle, ce qui est essentiel pour le public français et européen qui suivra de près les débats en France.\ » …

  6. Plus que jamais il faut exiger la levée du blocus de Gaza et le respect des droits des palestiniens

    Communiqué de presse du 12 juillet 2011 Plus que jamais il faut exiger la levée du blocus de Gaza et le respect des droits des palestiniensLa France, comme d’autres pays européens, s’est rendue complice du blocus qu’Israël impose à Gaza depuis des années. La volonté du gouvernement israëlien de stopper la Flottille de la liberté II, composée de 12 bateaux de différentes nationalités, a été exécutée à la lettre. Tous les bateaux ont été interdits d’appareiller par le gouvernement grec et de prendre la mer vers Gaza.La France de son côté n’a pas fait respecter le droit de navigation dans les eaux internationales d’un des bateaux à pavillon français avec à son bord 15 ressortissant(e)s de nationalité française. Le droit international pour une libre circulation maritime a été bafoué.EELV s’élève contre cette politique française et européenne qui d’un côté condamne le blocus de Gaza et de l’autre empêche les manifestations de solidarité pacifique et citoyenne pour que ce blocus soit enfin levé. EELV salue l’ensemble des passagers qui sont rentrés en France après avoir fait preuve de beaucoup de courage tentant de déjouer toutes les provocations et autres attaques aux personnes et aux bateaux.Comme le disent nos élu-es Alima Boumediene-Thierry, Nicole Kiil-Nielsen, Julien Bayou et les autres militants présents sur les bateaux « notre détermination à continuer la lutte pour le respect des droits des palestiniens et pour la levée du blocus de Gaza reste intacte ». EELV continuera sa lutte pour le respect du droit international et pour la création légitime d’un Etat Palestinien.L’injustice que vit le peuple palestinien ne peut plus durer. …

  7. Les promesses de Nicolas Sarkozy prolifèrent autant que les algues vertes

    Communinqué de presse du 8 juillet 2011 Nicolas Sarkozy a répété aujourd’hui les mêmes promesses concernant les algues vertes, palabres qui ne profiteront ni au littoral breton, ni aux agriculteurs.Alors que les écologistes ont tiré la sonnette d’alarme depuis des années, Nicolas Sarkozy, faute de solution et emprisonné par un clientèlisme électoral, affiche un mépris intolérable pour les défenseurs de l’environnement en vue de masquer l’absence de réaction du gouvernement. Depuis ce coupable déni, les algues vertes ne cessent de proliférer.Ce n’est pas en développant la méthanisation et en subventionnant massivement le ramassage d’algues que seront réglés durablement ces problèmes. Il est plus que nécessaire d’agir en amont, en aidant les agriculteurs à sortir d’un système productiviste qui détruit l’environnement sans pour autant leur permettre de vivre dignement.Ce gouvernement n’a eu de cesse de faciliter l’agrandissement des élevages porcins (alors que la Bretagne concentre déjà 60% de ces élevages) et a permis de relever de 25% les seuils d’épandage d’azote. Il faut sortir de cette logique folle et entamer une transition écologique de l’agriculture : revenir a une agriculture paysanne qui ne surexploite ni les hommes, ni l’environnement.Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts …

  8. Sécurité : La Cour des Comptes dévoile la grande illusion

    Communiqué de presse du 7 juillet 2011 Depuis 2002, la droite a basé sa communication sur son bilan en matière de sécurité. La Cour des comptes vient de démonter le mythe et montrer la faillite de sa politique : statistiques absurdes, efficacité discutable, baisse des effectifs constante depuis 2007, appauvrissement de la police et de la gendarmerie, développement sans cadre adapté des polices municipales et promotion aveugle de la vidéo-surveillance sans évaluation sérieuse. Ce n’est pas la lutte contre la délinquance qui s’est améliorée, c’est avant tout la communication du Ministère de l’Intérieur.Il faut mettre fin à une politique de sécurité idéologique et inefficace, où la prévention, la dissuasion et la réinsertion ont été délaissées au profit d’une politique basée uniquement sur la répression. Une autre politique de sécurité est possible.La France est le seul pays occidental à ne pas avoir mis en place de police territorialisée, le gouvernement doit enlever ses œillères concernant la police de proximité. Il faut dé-concentrer l’action de la police et de la gendarmerie et adapter les priorités en fonction des territoires. Les polices municipales doivent être mieux encadrées, leurs missions et armements restreints et leur formation améliorée. Enfin, Europe Ecologie les Verts demande un moratoire national sur la vidéo-surveillance de voie publique dans l’attente d’une grande étude indépendante sur cette technologie attentatoire aux libertés individuelles. …

  9. Pas de JO à Annecy : une bonne nouvelle pour les Alpes

    Communiqué de presse du 6 juillet 2011 Le comité international olympique (CIO) vient de mettre un point final à la candidature d’Annecy aux Jeux olympiques d’hiver 2018. 30 millions d’euros en grande partie d’origine publique ont été dépensés en vain.Le projet était surprenant : retombées impossibles à quantifier, sinon par l’autosatisfaction d’une élite locale et nationale ; aggravation de la pression foncière et immobilière, déjà dramatiquement ressentie par les agriculteurs et tous ceux qui font vivre la montagne loin des paillettes ; aggravation de la ponction sur la ressource en eau, de plus en plus fragilisée en montagne par des canons à neige qui avalent 20 millions de mètres cubes chaque année en France… Le concept fumeux d’ « écostations » enrobant la candidature d’Annecy aux Jeux Olympiques, ne correspondait à aucun cahier des charges ni aucun engagement mesurable. Si les JO s’étaient tenus à Annecy, ils se seraient traduits par une catastrophe économique et écologique qui aurait aggravé le bétonnage de la montagne et la destruction des ressources et de la biodiversité. Les Alpes valent mieux que d’être détruite pour servir de support publicitaire à Coca-Cola et aux grands sponsors qui font marcher le CIO.Europe Ecologie les Verts se réjouit de l’abandon du projet «JO Annecy 2018» et propose un autre avenir pour la montagne : il nous faut revoir son modèle d’aménagement vers un développement cohérent du territoire et le respect et l’élargissement des réserves naturelles préservées. …

  10. Solidarité avec la Palestine : protection du bateau français qui se dirige vers Gaza

    Communiqué de presse du 6 juillet 2011 Les dix bateaux qui composent la Flottille internationale n° II à destination de Gaza ont été bloqués par les autorités grecques sans pouvoir appareiller. Le gouvernement grec au mépris du droit international s’est opposé par tous les moyens à ces départs. Les pressions faites sur le gouvernement grec par l’Union Européenne, le Quartet sur le Proche-Orient (Russie, UE, Etats-Unis et ONU) et tous les alliés du gouvernement israélien, pour qu’Athènes s’oppose au départ de la Flottille, constituent une atteinte grave au droit de libre expression d’une opinion internationale solidaire qui n’accepte plus le blocus maritime, aérien et terrestre que le gouvernement israélien impose à Gaza.Seul le bateau français Dignité-Karamé , avec huit passagers à son bord dont notre députée européenne Nicole Kiil–Nielsen et trois membres d’équipage, a réussi à déjouer les interdictions grecques et depuis lundi matin se dirige vers Gaza.Nous demandons instamment au gouvernement français d’intervenir auprès du gouvernement israélien pour que ce bateau, portant pavillon français, puisse poursuivre sa route vers Gaza. La France est dans l’obligation de protéger ces ressortissants. Elle ne peut pas se contenter de répéter comme vient de le faire le Ministre des affaires étrangères Alain Juppé que cette initiative « …n’est pas une bonne idée . Pour nous l’essentiel aujourd’hui est de favoriser la reprise des discussions entre les autorités israéliennes et palestiniennes. »Pour EELV, cette action pacifique et citoyenne en soutien à la population civile gazaouie prise en otage, doit pouvoir se poursuivre.Le blocus de Gaza est un acte illégal au vu du droit international et sa levée a été demandée à maintes reprises par des organismes internationaux, par de nombreux Etats dont le nôtre.EELV s’élève contre la politique d’alignement inconditionnel de la France et de l’Union Européenne aux désidératas du gouvernement israélien. Le message de solidarité humanitaire, politique et dans le respect du droit international que mène le bateau Dignité-Karamé ne constitue en aucune manière une menace quelconque pour Israël. Des voix s’élèvent aussi en Israël pour demander à leur gouvernement de laisser rentrer le bateau à Gaza.Le bateau Dignité-Karamé demande tout notre soutien. Pour la levée du Blocus de Gaza.EELV appelle au rassemblement en soutien à la Flottille qui aura lieu ce mercredi 6 juillet de 18h à 20h, Rond-Point des Champs-Elysées, métro Franklin-Roosevelt. …

  11. « L’Union Européenne doit apporter l’aide humanitaire au port de Gaza »

    Strasbourg le 5 juillet 2011 L’eurodéputée EELV Nicole Kiil-Nielsen est embarquée depuis lundi 4 juillet sur le bateau Dignité Al-Karama de la Flottille pour la Liberté II actuellement en route pour Gaza.Elle rappelle que l’équipage de ce bateau a pour objectif de briser symboliquement le blocus illégal de Gaza par la mer, au nom de toute la flottille bloquée en Grèce.Suite aux interdictions de prendre la mer pour les bateaux transportant l’aide humanitaire, elle demande à l’Union Européenne de tout mettre en oeuvre pour acheminer l’aide humanitaire prévue jusqu’au port de Gaza, où la population attend et s’est organisée pour la recevoir.Nicole Kiil-Nielsen insiste sur l’urgence humanitaire et sanitaire à Gaza, tout en affirmant que les membres du Dignité Al-Karama resteraient déterminés à avancer vers l’objectif de la flottille : rappeler en tentant de briser le blocus illégal que les gazaouis ont le droit de vivre dans des conditions dignes, sans dépendre des convois humanitaires.Pour joindre les personnes à bord du bateau : 00870776465505 …

  12. L’écologie n’est pas encore ligne de conduite des multinationales françaises

    De la forêt de Khimki en Russie, où Vinci construit une autoroute au grand dam de la biodiversité et malgré des soupçons de corruption, au Guatemala, où Perenco creuse de nouveaux puits de pétrôle contre l’avis de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme, les entreprises françaises ont bien du mal à respecter écologie et Droits humains. Europe Ecologie – Les Verts émet au sein de son projet 2012 plusieurs propositions pour rendre plus acceptables les activités de nos firmes (multi)nationales. Depuis plus de 4 ans, des militants écologistes et défenseurs des droits humains se battent contre un projet d’autoroute mené par l’entreprise française Vinci au sein de la forêt de Khimki, poumon vert de la banlieue Moscovite. La lutte contre la construction de l’autoroute, dont les travaux ont déjà démarré, est devenue un symbole du combat de l’opposition russe contre le régime de Vladimir Poutine. Lieu commun de la corruption, les mégaprojets comme celui de Khimki sont financés par des fonds obscurs, notamment libanais ou chypriotes. La leader du mouvement, Evguénia Tchirikova, a été plusieurs fois arrêtée et a reçu plusieurs menaces de mort. Leur mobilisation n’ayant pas rencontré de réponse ni de la part des autorités russes ni de Vinci, les militants de la forêt de Khimki ont décidé de changer de mode de protestation et viennent d’ouvrir un campement nommé Antiseliguer, premier forum de citoyens dans la nature sur le modèle inversé des Forums Seliguer des jeunesses poutiennes Nachi. Yaroslav Nikitenko, l’un des organisateurs du campement, est venu rencontrer une délégation d’Europe Ecologie – Les Verts, dont Jean-Philippe Magnen, pour accentuer la sensibilisation et tenter de trouver des manières de contrer le financement par Vinci de ce projet destructeur. Le défi est de taille : mardi dernier, le Premier ministre François Fillon a profité d’une entrevue avec Vladimir Poutine pour réaffirmer son soutien au projet. Lundi après-midi, les Jeunes écologistes et autres militants ont organisé un atelier de rue de sensibilisation. Les compagnies pétrôlières françaises sont également mises en cause : exemple parmi tant d’autres, l’entreprise Perenco, après avoir été il y a tout juste un an incriminée par les Nations-Unies au sujet d’un oléoduc construit dans la forêt péruvienne sur le territoire de populations indigènes, construit désormais de nouveaux puits de pétrôle au Guatemala. Les élections présidentielles guatémaltèques se tiennent en septembre 2011. Rigoberta Menchu, prix Nobel de la paix en 1992 « en reconnaissance de son travail pour la justice sociale et la réconciliation ethno-culturelle basées sur le respect pour les droits des peuples autochtones » souhaite profiter de la campagne pour mettre en avant le cas Perenco, dont le contrat qui prenait fin en 2010 a été prolongé pour 10 ans malgré le refus de trois ministres du gouvernement, sans consultation de la population et sans étude d’impact environnemental. Ce n’est pas tout : l’étude d’impact économique, menée par l’expert indépendant est Anibal Garcia, candidat à la vice-présidence auprès de Madame Menchu, montre que le projet n’apporte pas de bénéfices économiques pour le pays. La Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme a rendu des avis négatifs sur la prolongation du contrat et même les Etats-Unis, inquiets, ont lancé une Commission d’enquête pour savoir si la prolongation du contrat répond aux critères pourtant faibles du Traité de libre-échange les liant avec l’Amérique centrale. Des députés allemands ont bien proposé d’aider le Guatemala à construire un projet du type « Yasuni », en Equateur afin de compenser les émissions évitées par la fin du contrat. Mais rien n’y fait : les soupçons de pots-de-vin grandissent avec l’obstination du gouvernement Guatémaltèque. Ne soyons pas dupes des différentes initiatives comme le financement par l’entreprise Perenco elle-même de l’exposition « Maya » au quai d’Orsay à Paris ce mois-ci. Elles ne constituent qu’un cache-sexe pour des multinationales aux activités nocives menées en complicité avec les gouvernements en place. Anibal Garcia est également venu rencontrer Europe Ecologie – Les Verts cette semaine, auprès du Collectif Guatemala.> Télécharger le rapport complet sur le cas Perento (format PDF) Construire une vraie gouvernance écologique mondiale semble seule pouvoir répondre aux agissements des multinationales et à la corruption persistante des gouvernements, engendrée par l’exploitation des ressources naturelles à prix fort. Les rencontres et mobilisations communes entre écologistes de tous les pays se multiplient : les écologistes russes de Khimki seront d’ailleurs présents aux côtés des organisations protestant contre le projet similairement destructeur de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 9 juillet prochain. Contre toutes ces exactions, Europe Ecologie – Les Verts propose la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement, intégrée au sein du système des Nations-Unies, à laquelle serait attachée une Cour pénale de justice ayant le pouvoir de s’autosaisir. Rendre contraignante les législations sociales et environnementales devient pressant face au défi écologique : mettre en place une clause de la nation la plus favorisée en termes environnementaux, sur le modèle prôné à l’OMC et créer rapidement un véritable statut pour les biens publics mondiaux et biens communs constituent d’autres pistes à étudier. …

  13. Il faut fermer Fessenheim !

    Réaction presse de Cécile Duflot4 juillet 2011 L’Autorité de surêté nucléaire vient de préconiser la prolongation pour dix ans du réacteur 1 de Fessenheim (Haut-Rhin), doyen des réacteurs nucléaires français. Fessenheim est entrée en service en 1977 et a été l’objet de multiples incidents. Cette centrale est obsolète : la cuve du réacteur 1 de Fessenheim a été construite sur une dalle de béton qui est la plus mince du parc nucléaire (trois fois moins épaisse que la dalle de Fukushima). …

  14. La Grèce ne doit pas céder aux pressions face à une initiative citoyenne en faveur du droit et de la justice

    Communiqué de presse du 1er juillet Suite à l’encerclement du bateau américain de la flottille en partance pour Gaza par les Autorités grecques, Europe Ecologie-Les Verts entend dénoncer fermement les différents obstacles posés sur le chemin de cette démarche humanitaire et pacifique. Les gardes-côtes grecs ne peuvent se rendre complices par cette action du blocusillégal aujourd’hui imposé par l’Etat israélien à la bande de Gaza.Europe Ecologie-Les Verts tient à réitérer son soutien inébranlable à cette initiative de la société civile qui vient opportunément rappeler que la Communauté Internationale ne prend pas ses responsabilités. Citoyens, responsables syndicaux et élus ont le droit de s’opposer à ce blocus injuste et humiliant pour les Palestiniens. Des élus EELV, engagés dans ce projet soutenu par une large majorité de la population française sont notamment à bord des bateaux français: Nicole Kiil Nielsen, Alima Boumedienne, Henri Stoll, Julien Bayou. Leur détermination reste entière.Au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et au nom du droit humanitaire, nous demandons à ce que le gouvernement grec ne cède pas aux pressions multiples et se rende garant de la protection de la flottille et de ses possibilités de départ. Nous refusons que l’Union Européenne continue de rester muette et demandons à ce qu’elle se positionne clairement en faveur du droit et de la justice.Cécile Duflot, Secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts …

  15. Relaxe à Compiègne et Poitiers, Victoire contre la volonté de pénalisation de l’action citoyenne

    Communiqué de presse du 28 juin 2011 Ce matin, le tribunal de Compiègne a prononcé la relaxe de Xavier Mathieu, syndicaliste de Continental qui refusait de voir son ADN prélevé suite à une action syndicale. La justice a reconnu que cette demande était disproportionnée. Aujourd’hui plus d’1,2 millions de personnes ont leur ADN fiché, dont plus des trois quarts n’ont jamais été condamnées.Cet après midi, le tribunal de Poitiers a relaxé les huit faucheurs volontaires, dont l’eurodéputé José Bové et le Vice-Président EELV de la région Basse-Normandie, François Dufour, poursuivis pour avoir détruit deux parcelles de maïs OGM Monsanto. Le texte utilisé par le parquet pour engager les poursuites ne correspondait pas aux faits incriminés.Ces deux jugements, basés sur des incriminations récemment créées, sont des camouflets pour un gouvernement qui n’a cessé d’accumuler les lois répressives depuis neuf ans. Les luttes politiques et syndicales ne doivent pas être pénalisées.Pascal Durand, Porte-parole …

  16. Solidarité et respect du droit international : le premier bateau de la flottille est parti de Corse pour Gaza le 25 au matin

    Communiqué du 26 juin 2011 Face à la défaillance des pays occidentaux et des Nations Unies de faire cesser le blocus à Gaza, imposé par le gouvernement israélien, Europe Écologie les Verts s’est engagé dans la campagne citoyenne « Un bateau Français pour Gaza » aux côtés de plus de 60 autres organisations politiques, syndicales et associatives.Le blocus de Gaza, imposé depuis 2005, est une mesure intolérable, condamnée par toutes les instances internationales au nom du droit humanitaire et du droit international. Le gouvernement israélien prend en otage, dans un territoire exigu, une population civile d’un million et demi de personnes, vivant dans une situation de grande pauvreté, après avoir subi les bombardements de 2009/10.Le rapport du 15 juin dernier de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) sur la situation de Gaza est sans appel. Comme le souligne son porte-parole Chris Gunness « Il est difficile de comprendre la logique d’une politique pensée par l’homme qui appauvrit de façon délibérée tant de gens et qui condamne des centaines de milliers de personnes potentiellement actives à une vie de misère »et il ajoute « le nombre de gens qui viennent à nous, vivant dans une pauvreté absolue avec à peine plus de 1 dollar par jour, a triplé depuis que le blocus a été imposé, il s’élève à 300 000 personnes, tandis que de nombreux projets de reconstruction sont toujours en attente d’approbation. L’avenir s’annonce sombre. » La situation vécue par la population gazaouie ne peut plus durer. Elle ne laisse pas indifférente l’opinion française. La campagne « Un bateau français pour Gaza » est un réel succès politique et populaire. Grâce à l’appui politique et financier de milliers de personnes et de nombreux élus-es, deux bateaux français pourront faire le voyage. Un premier bateau – Le dignité Al karama – est parti de l’Ile Rousse (Corse) le samedi 25 au matin. Un second bateau – le Louise Michel – s’apprête à partir de Grèce. Tous deux rejoindront la Flottille internationale de la Liberté II, groupant d’autres bateaux européens et américains. Les bateaux français, chargés de médicaments transportent à leurs bords quarante passagers dont plusieurs de nos élu-es, la députée européenne Nicole Kiil-Nielsen, la sénatrice Alima Boumediene-Thiery, ainsi que Julien Bayou, militant associatif de l’association « Jeudi noir ». EELV rappelle aux autorités françaises et européennes le devoir de protection de leurs ressortissants et de leurs élus-es, et insiste sur la nécessité d’intervenir ainsi auprès des autorités israéliennes pour que la Flottille puisse parvenir à Gaza.Au-delà de l’impératif soutien humanitaire à la population Gazaoui, la flottille porte un message politique fort afin que le gouvernement israélien respecte le droit international. Europe Ecologie les Verts souhaite que cet appel au respect du droit international et à la solidarité entre les peuples soit entendu par les autorités françaises et européennes afin qu’elles mettent tout en œuvre pour faire lever le blocus de Gaza.Pascal Durand, Porte-paroleEurope Ecologie les Verts …

  17. Fessenheim et sûreté nucléaire : l’arrogance française continue

    Communiqué de presse – Bruxelles, le 23 juin 2011 Alors que le journal Le Figaro annonce, dans son édition de ce jour, comme acquise la prolongation de 1O ans par L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), du réacteur N.1 de la centrale de Fessenheim, la plus vieille de France, construite sur une zone sismique, les eurodéputé-e-s Europe Ecologie-les verts dénoncent cette décision qui irait à l’encontre des précautions en matière de sûreté nucléaire.Pour Yannick Jadot député européen Europe Ecologie-Les Verts :\ »L’arrogance nucléaire française se poursuit. Alors que les critères européens de \ »stress tests\ » sur les centrales nucléaires ont été décidés collégialement il y a moins d’1 mois par la Commission européenne, l’autorité de sûreté nucléaire française utilise ses propres critères et préfère choisir le moins-disant sécuritaire. Nous critiquions déjà la rigueur des \ »stress tests\ », ne prenant pas en compte les risques liés aux attaques terroristes, les chutes d’avions, ou les cyber attaques, mais on voit que les autorités nucléaires françaises n’ont de toute façon pas attendu leur mise en place pour tirer leurs propres conclusions. Avant de pouvoir éliminer le risque inacceptable que représente le nucléaire en en sortant progressivement, il faut chercher à le minimiser au maximum. Alors que l’Allemagne s’est engagée à sortir du nucléaire, qu’une majorité de Français est favorable à une sortie du nucléaire, que l’Italie a massivement voté contre la reprise d’un programme nucléaire, que la Suisse a appelé dès la fin du mois de mars dernier à fermer la centrale de Fessenheim, la France s’entête, et laisse continuer l’exercice de communication des instances nucléaires de manière indécente.\ »Michèle Rivasi, députée européenne ajoute : \ »Pourquoi tant de précipitation? Alors que la liste des tests de résistance à appliquer aux centrales européennes vient à peine d’être décidée et que ceux-ci n’ont pas été effectués, comme se fait-il que l’ASN envisage de délivrer une telle autorisation? A l’aune des raisons de la catastrophe de Fukushima, l’analyse du cumul des risques demandait pourtant une nouvelle approche de l’évaluation des risques: l’état de la cuve, où des fissures avaient étéobservées, cumulée à la très fine épaisseur du radier présent sous le réacteur, au risque d’inondation exigent une expertise irréprochable et indépendante. Et quid de la réévaluation du risque sismique? La situation géographique de Fessenheim, entourée par deux pays ayant récemment décidé de sortir du nucléaire, appelle à plus de rigueur et de coopération transfrontalière: une analyse extérieure à l’ASN est primordiale pour gager de la fiabilité du fonctionnement de la centrale pour les 10 ans à venir. La crédibilité de la France en matière de nucléaire auprès de l’UE ne cessede s’amenuiser, cette conception de la sûreté nucléaire est inadmissible.Sandrine Bélier, eurodéputée Europe Ecologie-Les Verts (alsace) conclut: \ » Il est incompréhensible et consternant que la France s’obstine, au regard des derniers évènements au Japon et aux Etats Unis à garder sous perfusion une installation dont la poursuite de l’exploitation présente un risque inutile, direct et durable pour un bassin de population cinq fois supérieur à celui de Fukushima. Fessenheim est sujette à 4 fois plus d’incidents que n’importe quelle autre centrale. Sa vétusté et ses caractéristiques techniques obsolètes, sa situation en dessous du niveau du canal d’Alsace, avec des possibilités d’inondations en cas de rupture de digues ou par une crue non prévue et sur une faille sismique sont autant d’arguments et derisques sous-évalués qui doivent conduire à sa fermeture maintenant, pas dans 10 ans! La mobilisation du 26 juin autour de la centrale de Fessenheim sera l’occasion une fois de plus de montrer que les citoyens n’entendent pas qu’on joue avec leur avenir.\ » …

  18. Au 36 rue Botzaris, le printemps arabe n’a pas eu lieu

    Communiqué de presse – Le 21 juin 2011 La situation des immigrés Tunisiens dans notre pays est indigne. Faute d’hébergement, des migrants dorment dans les parcs et jardins de la ville de Paris. Le 31 mai dernier, certains ont décidé d’occuper le 36 rue Botzaris (XIXème arrondissement), ancien siège du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, parti de Ben Ali. Ils en ont été délogés par la police avant d’y retourner. Des archives du RCD ont également disparu du 36 rue Botzaris. Il est surprenant que les autorités françaises consacrent autant de moyens à la protection des bâtiments et des archives de l’ancienne dictature et expriment si peu de sollicitude avec l’absence de politique humanitaire d’accueil des Tunisiens. Selon les autorités gouvernementales, la France ne serait pas capable de recevoir quelques centaines de Tunisiens, alors même que la Tunisie, en pleine période révolutionnaire, accueille plus de 500 000 réfugiés venus de Libye. Il est urgent que la France mette en place une politique d’accueil digne pour ces réfugiés tunisiens. Elle doit également soutenir les jeunes démocraties qui naissent de l’autre côté de la Méditerranée. Enfin, elle doit faire preuve de transparence en laissant accessible les archives du RCD en France, mais également, les documents du Quai d’Orsay qui concerne la politique de la France en Tunisie ces dernières décennies. Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts …

  19. Aide alimentaire : la Commission européenne doit maintenir les budgets

    Le Programme européen d’aide alimentaire, établi en 1987, fournit actuellement de la nourriture à 13 millions de personnes vivant dans la pauvreté dans 19 Etats membres. Suite à un recours de l’Allemagne, soutenue par la Suède, la Cour de Justice européenne a déclaré illégale l’utilisation de fonds de la PAC pour ce qu’elle considère être un programme d’aide sociale. Tirant les conséquences de cette décision, la Commission européenne a proposé un budget divisé par cinq pour ce programme en 2012, mettant en péril son existence.Daniel COHN-BENDIT, co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, et Karima DELLI, députée européenne Verts/ALE membre de la Commission de l’Emploi et des Affaires sociales, condamnent cette décision absurde de la Commission européenne, qui consiste à laisser pourrir la situation par manque d’ambition politique.\ »Si la règlementation n’est pas conforme au traité, il faut en proposer une nouvelle et rapidement, car 43 millions d’Européens sont menacés de pauvreté alimentaire selon les propres données de la Commission européenne.Avec la crise et les coupes budgétaires drastiques dont souffrent principalement les plus démunis et les plus fragiles de nos concitoyens, nous ne pouvons pas continuer à regarder et laisser faire\ ». a estiméDaniel COHN-BENDIT.\ »L’aide alimentaire aux plus démunis ne doit pas faire l’objet d’un marchandage entre la France et l’Allemagne dans le cadre des discussions sur le devenir de la Politique Agricole Commune. Ce programme s’est révélé efficace ces 25 dernières années, venant en aide aux populations les plus fragiles. Y mettre un terme sans autre forme de procès reviendrait à renoncer au principe de solidarité qui est la base du projet européen. Une solution transitoire doit absolument être mise en place pour 2012 et 2013, en attendant qu’un accord soit trouvé pour sauvegarder ce programme dansles années futures. A l’initiative du Groupe des Verts/ALE, une Question orale sera posée à la Commission européenne sur ce sujet lors de la session plénière à Strasbourg au mois de juillet\ ». a pour sa part précisé Karima DELLI. …