Revue de presse

  1. « C’est l’échec d’une majorité. Il y a une responsabilité de Hollande »

    Emmanuelle Cosse

    Le Monde Politique – le 2 avril 2014 La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Emmanuelle Cosse, justifie dans un entretien au Monde le refus de son parti de participer au gouvernement de Manuel Valls. « Ce que m’a dit Manuel Valls, c’est qu’il ne souhaitait pas débaucher des gens qui ne seraient pas soutenus par leur parti », explique notamment Mme Cosse. …

  2. « Transition énergétique tout commence à Fessenheim »

    centrale_fessenheim

    > Tribune de Sandrine Bélier, publiée dans Le Monde Le 11 mars 2011 est arrivé à Fukushima ce qui, selon les experts, n’aurait jamais dû arriver. Trois ans après la catastrophe, Naoto Matsumura, cet agriculteur japonais qui a refusé d’évacuer la zone interdite proche de la centrale de Dai-ichi, sera en Alsace pour témoigner de la dévastation causée par l’accident. Ce triste anniversaire, que les militants anti-nucléaires s’apprêtent à commémorer dimanche 9 mars sur les ponts du Rhin, nous rappelle que fermer la plus vieille centrale nucléaire de France située à Fessenheim est aujourd’hui une nécessité absolue. Pour la sécurité de chacun, avant toute chose, mais aussi pour aborder de manière lucide et volontaire la question de la transition énergétique. …

  3. Relancer l’Europe par la transition énergétique

    tribune_liberation_relance_europe

    > Tribune publiée dans Libération le 17 février 2014 Demain, François Hollande présidera, avec Angela Merkel, un sommet franco-allemand qui abordera des sujets majeurs : la relance de l’Europe, la taxe sur les transactions financières ainsi que les objectifs climatiques et énergétiques dont l’Union doit se doter à l’horizon 2030. A bien des égards, nous considérons que ces thèmes sont liés. …

  4. Projet écologique pour une politique agricole et agroalimentaire

    Projet écologique pour une politique agricole et agroalimentaire

    > tribune publiée dans Libération le 30 décembre 2013 Le lien étroit entre les Français et leurs terroirs fait de l’agriculture un véritable enjeu citoyen. Quelque 81% des citoyens estiment qu’il faut développer en priorité une agriculture de petits exploitants «pour nourrir le mieux possible l’humanité d’ici à 2030», contre 16% qui estiment qu’il faut privilégier une agriculture industrielle (1). En France, l’opportunité de changer de direction va se présenter dans les semaines à venir à l’occasion de la discussion au Parlement du projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt. …