| Conseil Fédéral des 05 et 06 avril 2014

Feuille de route pour le lancement des Assises de la transformation écologique et sociale

Exposé des motifs

Après les événements récents, qui voient les choix libéraux qui nous mènent dans le mur être confirmés par le Président de la République à rebours de ses promesses électorales, mais aussi la progression des idées populistes d’extrême-droite dans la population, la responsabilité des écologistes apparaît comme plus importante que jamais. La France et l’Europe ont besoin d’une politique alternative, qui ne renonce pas à changer la vie et soit capable de mettre en œuvre des mesures sociales et écologistes, qui protégeront les plus faibles, protégeront les services publiques, protégeront l’environnement et se donneront les moyens d’une réelle transition énergétique.

EELV a le devoir d’être en France le porteur de cette alternative, et doit en ce sens être force d’initiative déterminée et porteuse d’objectifs de long terme pour peser réellement avec nos alliés naturels sur la politique menée par le gouvernement. La situation exige une gauche innovante, ambitieuse et rassemblée, capable de réunir autour d’elle les forces vives qui portent au quotidien le changement que nous aimerions pouvoir mettre en œuvre. L’espoir ne saurait revenir sans un état d’esprit d’ouverture et de dialogue, qui était celui d’Europe Écologie en 2009, qui est celui de Grenoble aujourd’hui et devrait le nôtre dans les années à venir.

Si nous souhaitons peser dans la société et dans le débat public en faveur d’une réelle transformation écologiste, il nous faut donc initier des Assises de la transformation écologique et sociale afin de transformer l’essai du rapprochement des alternatives et tracer collectivement les contours de ce que pourrait être une autre politique ainsi que le chemin pour y parvenir.

Ces assises viseront à réunir, dans chaque région, puis à l’échelle nationale, les acteurs civiques et politiques désireux de travailler à une nouvelle plate-forme programmatique, autour des questions de transition de modèle énergétique, de réforme fiscale vers une fiscalité lisible, verte et juste, de relocalisation, de partage des richesses, des ressources et du travail.

Motion

Pour cela, le Conseil fédéral d’Europe Écologie – Les Verts réuni les 6 et 7 avril 2014 :

  • Ÿ  décide la mise en place d’Assises de la transformation écologique et sociale ;
  • Ÿ  désigne un groupe de travail chargé de proposer une feuille de route, un calendrier et un budget au prochain Conseil fédéral ;
  • Ÿ  ce groupe de travail sera composé de deux membres du BE, de deux secrétaires régionaux, des porteurs de motion en lien avec le COP.
  • propose que le lancement des Assises ait lieu à l’occasion des Journées d’été 2014 lors d’un événement spécial.
  • souhaite qu’en terme de méthode, ces assises soient organisées :
    • – sur une base décentralisée, c’est à dire dans les régions, au plus près des acteurs locaux et avec la possibilité pour tou-te-s les militant-e-s écologistes de s’y investir ;
    • – en donnant lieu à de multiples rencontres publiques et à l’expression d’une démocrate participative ; que les travaux soient transparents ; que les propositions qui en seront issues soient supportées par une déclaration politique générale et des propositions chiffrées ; de sorte à ce qu’une plate-forme politique alternative soit mise en place.
    • souhaite que la clôture soit l’objet d’un grand rassemblement national.

Pour : 50  ; contre : 1 ; blancs : 5.

**********
télécharger la motion
Retour à la liste des principales motions adoptées par le Conseil Fédéral des 05 et 06 avril 2014
**********

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *