| Communiqués

Fichage d’enfants musulmans : EELV demande des sanctions immédiates contre Robert Ménard

EELV se félicite de l’annonce par le Procureur de la République de Montpellier (Hérault) de l’ouverture d’une enquête préliminaire pour tenue illégale de fichiers en raison de l’origine ethnique par le maire de Béziers.

Une nouvelle fois l’extrême droite donne à voir son vrai visage, comme tout récemment encore lors du 1er mai avec les violences inexcusables commises par le service d’ordre sur les militantes des FEMEN et par le député européen Bruno Gollnisch et des militants frontistes sur les équipes de journalistes du Petit Journal de Canal Plus.

EELV note avec intérêt les réactions rapides du Président de la République et du Premier ministre et s’associe à l’inflexibilité revendiquée par l’exécutif.

S’agissant de Robert Ménard, l’article L2122-16 du Code général des collectivités territoriales prévoit la possibilité de suspendre un élu municipal par un arrêt ministériel motivé.

« La République ne laisse pas faire » a déclaré le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Aussi si ce fichage est avéré, EELV demande que l’exécutif engage immédiatement les démarches en vue de sanctionner ces actes inadmissibles.

Julien Bayou et Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux