| Communiqués

« Il est temps de tourner la page du nucléaire »

Lors d’une visite éclair en Polynésie Française, le président de la République a reconnu « l’impact environnemental » et les « conséquences sanitaires » des essais nucléaires pratiqués entre 1966 et 1996.

EELV se félicite de la reconnaissance officielle des dangers longtemps niés par l’armée des près de 200 tirs atmosphériques et souterrains effectués au mépris du droit international.

EELV attend désormais que l’Etat facilite l’indemnisation des nombreuses victimes des multiples cancers et leucémies provoqués par l’exposition à la radioactivité. L’Etat doit assumer jusqu’au bout sa responsabilité dans la situation sanitaire et environnementale alarmante de la Polynésie mais aussi du Sahara.

Pour EELV, il est temps comme l’a dit le Président de la République de tourner « la page du nucléaire ». Cela passe par l’abandon de la coûteuse – 4 milliards par an – stratégie de dissuasion nucléaire, à commencer par la force aéroportée, comme l’ont fait les Britanniques, puisque 90% de la dissuasion est assurée par les sous-marins.

Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux