| A la Une | Actualités | Communiqués

Liberté pour Salah Hamouri

Dans la nuit du 22 au 23 août, Salah Hamouri, franco-palestinien de 32 ans, père d’un tout jeune enfant français, a de nouveau été arrêté, en pleine nuit, par l’armée israélienne, sans aucun motif d’accusation.

Salah Hamouri, défenseur des droits de l’homme, fait notamment partie de l’association de défense des prisonniers palestiniens Addameer où il effectuait son stage de recherche afin d’obtenir son master en droit. Après 7 années de prison (il a été libéré en 2011), ce franco-palestinien de Jérusalem s’est marié à une Française et aspire à une vie normale. Il a cependant été séparé de sa compagne enceinte par les autorités israéliennes, qui ont interdit à cette dernière de revenir sur le territoire israélien alors qu’elle bénéficiait d’un visa consulaire et l’ont obligée à accoucher en France. Salah Hamouri est aujourd’hui obligé de faire des aller-retours en France pour voir grandir son fils tout en terminant ses études en Israël.

Les autorités israéliennes, qui ont normalement 48h pour lui signifier son motif d’arrestation, ont décidé de prolonger sa détention au moins jusque ce dimanche, sans aucune justification.

Pour les écologistes cet acharnement injustifié sur la famille de Salah Hamouri par les autorités israéliennes n’est plus tenable et il est urgent que les autorités diplomatiques françaises obtiennent la libération de Salah Hamouri ainsi que l’amélioration de la situation familiale de ce couple et de leur jeune enfant. Pour les écologistes, cette famille fait l’objet d’une forme de harcèlement, auquel il est nécessaire de mettre un terme définitif.

Alors qu’Israël détient encore 6269 prisonniers politiques, les écologistes demandent à la France de faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu’Israël respecte les droits de l’homme et les associations de défense des droits de l’homme.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux