| Communiqués

L’industrie des pesticides règne au détriment de notre santé

Les chiffres relevés par le magazine d’information «Cash investigation» diffusé mardi 2 février sont édifiants : l’hexagone est aujourd’hui le premier consommateur de produits phytosanitaires en Europe et 97% des aliments contiennent des pesticides.

Ces produits toxiques aux conséquences désastreuses pour la santé des consommateurs, notamment en priorité les enfants, touchent également celle des utilisateurs comme le montrent la baisse de la fertilité ou le nombre de cancers effrayant chez les agriculteurs ou viticulteurs.

Au-delà de cette urgence sanitaire, qui impose de réduire drastiquement le recours aux pesticides au profit de produits de substitution, les révélations sur le travail de sape du lobbie phytosanitaire démontrent les carences démocratiques de notre système politique actuel.

EELV rappelle par exemple que le Sénat est revenu sur l’interdiction des pesticides néonicotinoides, danger mortel pour les abeilles, lors de l’examen du projet de loi Biodiversité. Les écologistes réclament leur interdiction et celle de tous les pesticides dangereux, cancérigènes ou nocifs pour la reproduction : les écoles et lieux sensibles doivent être protégés en priorité.

EELV continuera de se battre pour le développement et la promotion d’une agriculture respectueuse de la terre et des hommes, au service d’une alimentation de qualité, et au service de toutes et tous.

Enfin, les écologistes rappellent à toute fin utile au président de la FNSEA, qui a annoncé « que la FNSEA délogera par la force toute nouvelle Zad » que les milices sont actuellement interdites sur le territoire français et parfaitement contraires au respect d’un Etat de droit.

Le dirigeant d’un syndicat dans une filière en crise se devrait de faire preuve de mesure plutôt que de tenir des propos démagogiques en forme d’appels à la violence entre nos concitoyens. La liberté d’opinion et de manifestation, pacifiquement, est un droit fondamental.

Julien Bayou et Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux