| Conseil Fédéral des 14 et 15 décembre 2013

Marathon JOB-EUROPA (MJE)

Exposé des motifs

Objectif emploi !… de l’urgence à prendre en compte la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la prévention des « suicides économiques », au cœur des territoires et avec les habitants eux-mêmes : Action « Marathon pour l’emploi solidaire », le départ c est maintenant. 

Le Marathon pour l’emploi solidaire est une idée originale de l’association Marathon JOB EUROPA, née en 2001 du terreau des victimes de la mondialisation. Ce « projethon » allie une course de fond, des manifestations en faveur de l’emploi et une dynamique de collectes de « don » pour financer des porteurs de projets..            

 Il a pour démarche, dans un climat économique et social dangereusement tendu et rendu difficile par les différentes crises, de capter et de mobiliser les indignations et les exaspérations qui s expriment partout, tant pour communiquer et faire mieux connaître l’économie sociale et solidaire, que pour créer et renforcer les réseaux existants qui œuvrent quotidiennement dans ce secteur et, in fine, de contribuer directement à créer des emplois durables et du lien social … plus généralement, de « lutter contre la pauvreté et l ’exclusion » à travers les expertises, les ingénieries, les pratiques, les coopérations et les mutualisations ESS déjà acquises.

 

Le projet se décline en trois principaux volets

(pour chaque édition et pour un territoire bien délimité) :

1 – Une cellule de démarrage (6 à 9 mois). 

2- Un événementiel … ; des courses de fond en relais (sous la forme de « rondes pour l’emploi ») qui permettent d’informer, de mobiliser et/ou de sensibiliser de nombreuses personnes à la question de l’économie sociale et solidaire ; des marches, pouvant être déclenchées, à chaque prise de relais devant les mairies, suivant les villes, avec des animations spécifiques et ponctuelles pour l’emploi ; un Forum pour l’emploi, en liaison avec diverses associations et d autres structures locales en adéquation, pour identifier des porteurs de projets, de compétences et d épargne de proximité. L’association distribuera et éditera des documents ou renverra du trafic internet vers les principaux sites du secteur.

3- Un outil de mise en réseau … pour créer et soutenir des  structures et des acteurs œuvrant pour l’emploi et l’aide aux porteurs de projets, notamment à travers l’essaimage de « Pôles Territoriaux de Coopération Economique » (PTCE), de « Pôles d économie solidaire », de  « Cagnottes solidarité emploi » ou de tous autres outils financiers solidaires et structures associées    

 

Pour quels objectifs ?        

Créer du lien social … lutter contre la pauvreté, l’exclusion et les dépressions contagieuses par des « dynamiques citoyennes »,

Economique … créer de l activité par l émergence, l accompagnement et le financement de projets,  « un projethon »  pour identifier et mobiliser des porteurs de projets, de compétences, et des financeurs de proximité, pour réorienter l action économique en direction des citoyens par la promotion de l économie solidaire et de l’esprit d entreprise,

Financement solidaire … collecter des dons « grand public »,  les gérer avec les outils financiers solidaires en place,     

«Vivre ensemble» …  re-créer un climat convivial et festif, transformer les exaspérations en énergie posititive,

Réconcilier « l’environnement, la santé et l économie » … les disciplines professionnelles entre elles et la société avec elle-même … créer du lien entre les peuples.     

Avec quels soutiens ? … L’ Europe, l ’Etat, les Institutions, les Collectivités territoriales, les entreprises, les associations, les fondations et tous les citoyens.

Quel impact sur l’emploi ? … Le projet est laboureur de territoires, semeur de graines de projets et, à terme, créateur d ’activité et d’ emplois 

Quels territoires concernés ? … Par exemple, pour commencer, par Lille métropole, Nantes métropole, Marseille métropole, Lyon métropole et Toulouse métropole, et suivant les opportunités…voire en simultanéité, un ou deux territoires ruraux.

Quand ?  …

Si possible, pour une ou deux d entre elles, le 9 mai 2014 (fête de l’europe) … ou bien, avec le premier effet médiatique,  le 17 octobre 2014 (Journée mondiale du Refus de la misère).

Intérêt et impact territorial ?

    • a) Coopération des différents acteurs : citoyens, société civile, collectivités territoriales, entreprises
    • b) L’ économie solidaire, mutualisée sur des projets à l échelle européenne : ça marche !

 

Perspectives ? … 

Créer un effet multiplicateur pour essaimer

Et après ? …  Les éditions test proposées pour 2014 constitueront le début de cette « aventure pour l’emploi ». Avec sa réussite bien médiatisée, dès 2015, il est prévu que, par duplication et mutualisation, une toile s étende progressivement vers d autres départements et régions, à travers une course en ligne « la TRANS-EUROPA », puis vers :

a)  l’ Europe du Nord, vers la Belgique, l ’Allemagne et la Hollande (via les villes du Bassin rhénan déjà en réseau :  Aix-la-Chapelle, Liège et Maastricht),

b)  l’ Europe du Sud, vers l’ Italie et/ou l ’Espagne au départ de Marseille (la Circum-mediterranea).

 

1. le chômage, ennemi public N° 1 …

En 1993, lors d’une précédente « crise » aujourd’ hui oubliée, de nombreux chefs d entreprises se sont réjouis de l’ouverture de ce qu il était convenu d appeler à l époque, le « Grand marché », et s y sont aussitôt imprudemment engouffrés. C était le début de l ’OMC avec son changement des « règles du jeu » et ses ravages à suivre par importations massives et concurrence faussée, ses délocalisations outrancières et ses flots de liquidations judiciaires en cascades, compris avec son lot conséquent de « suicides économiques » des intéressés floués. Sous la pression des « marchés », toutes et tous, nous avons peu ou prou observé cet implacable scénario aboutissant à cette misère sociale grandissante qui nous englue avec un océan de psychotropes, à la mise en place d une économie parallèle (cf. celui de « la drogue »),  à l’explosion sporadique des quartiers, de la délinquance et de leurs zones de non-droits, à la désertification rurale intensive et aux « indignés » qui interpellent partout sur les perspectives économiques, sur nos devenirs communs et vers quelle destination collective ? 15 millions de « perdants » en France qui n arrivent plus à boucler les « fins de mois », les budgets sociaux des Conseils Généraux à bout de souffle, des associations et des entreprises qui déposent le bilan en pagaille et, en sus, ce « chômage » récurrent et exponentiel clamé à perte de temps par nos dirigeants successifs comme « ennemi public n° 1 », sans savoir jamais l affronter autrement que de le gérer, et pour quels résultats : la faillite du collectif et une foule de tragédies multiples en retour pour le peuple. Tout ça vous le savez par cœur (car vous avez du cœur) …

 

Alors on fait quoi ?

2. Le projet MJE, 20 années de péripéties …

De 1993 à 2001, la recherche-développement de militants écologistes, conscients qu il fallait trouver d autres pistes, s est orientée vers « l économie solidaire » pour le « vivre et l’entreprendre ensemble », égaux et différents. Le 21 juin 2001, quelques uns d entre nous créaient l association « Marathon TRANS-EUROPA » dans les bureaux parisiens du Parlement européen (aujourd hui devenue Marathon JOB-EUROPA) pour mettre en œuvre un projet éponyme axé sur l’eSS, convaincus que « l’europe n était pas le problème mais la solution ». Un long parcours s ensuivit, ici et/ou là, pour convaincre les décideurs « multi-niveaux » et à divers endroits (en régional, national et Europe) de savoir projeter l’eSS à l échelle européenne pour répondre aux drames sociétaux qui affligeaient les populations pataugeant dans les bourbiers sociaux. En précarité partagée, un éprouvant et persévérant parcours à risque s est enchaîné entre « les murs de la technostructure » d Etat, « l incompréhension » d aller plus loin par les grandes associations et ONG aux prises avec la recherche vitale de leurs propres financements, et les arcanes de l administration plus sujette à se protéger qu à progresser. Peu importe, aujourd hui nous avons compris qu il était indispensable d aller rapidement à la rencontre de nos concitoyens qui s angoissent et qui souffrent, en « attente d autrement » depuis trop de temps.

 

C’est le but de ce « Marathon pour l’emploi solidaire ».

En effet, les grands modèles théoriques ont échoué et la croissance n est pas là : alors, on fait comment ?

Avant nos différents accords des dernières présidentielles avec le PS, nous savions bien que  « le changement n était pas pour maintenant » et que les caisses « étaient vides ». Nous ne pouvions plus indéfiniment faire l impasse sur ces vagues de « suicides économiques » qui offensent nos consciences et notre humanité, qui interpellent également nos responsabilités individuelles, collectives et « politiques ». En ce moment, nous sommes certes peu nombreux, mais résistants et combattants, et il convient « dans l urgence », de donner des raisons de vivre à nos concitoyens. C est la raison pour laquelle, avec toute la réflexion politiquement et humainement requise sur le pourquoi, le comment et les bénéfices à en retirer pour nos concitoyens, nous vous demandons d approprier ce projet Marathon JOB-EUROPA.

Il est tant de saisir l ‘Histoire à la gorge, elle nous en sera gré, car les plats ne repassent pas 2 fois. 

 

Motion

Le Conseil Fédéral d ’Europe Ecologie les Verts considère que, compte tenu de l’ urgence sociale les divers Plans et mesures de lutte contre la pauvreté et l’exclusion ne sont plus à la hauteur des enjeux, tant au regard des populations en attente qui y sont gravement confrontées, que des inégalités territoriales constatées,

– valide les principes, les objectifs, les modalités et les finalités du projet de « Marathon pour l’emploi solidaire » portés par l association « Marathon JOB-EUROPA », et tels que présentés précédemment,

– demande au Gouvernement, aux collectivités locales et aux instances représentatives de l’Economie Sociale et Solidaire de soutenir la mise en œuvre de ce projet auprès des pouvoirs publics, leurs agences et leurs structures intéressés (les Préfets, les Universités, les Pôles emplois, les CAF), pour : 

  • 1.     prendre des initiatives aux fins d’ en favoriser le financement, 
  • 2.     associer rapidement les Ministères concernés, leurs moyens et leurs réseaux en région, pour permettre de démarrer en 2014 (l’égalité territoriale, l’économie sociale et solidaire, l Intérieur, la Santé et à la Cohésion sociale, la lutte contre l’exclusion, le Travail, les Sports et le mouvement associatif, etc),

En interne, le Conseil fédéral charge le Bureau exécutif

• de mobiliser les instances internes, régions, groupes locaux, pour relayer la mobilisation de terrain nécessaire, 

• de mobiliser, via les élu-es EELV, les Conseils Régionaux, les Conseils Généraux, les Collectivités territoriales,

• d’ approcher les associations, les entreprises, les organisations syndicales et les populations sur cette « solidarité économique à grands pas», à travers nos outils internet et nos réseaux d élu(e)s, d’ adhérent(e)s, de militant(e)s et de sympathisant(e)s. 

Unanimité moins 2 contre et 6 blancs 

 

**********
Motion adoptée au Conseil fédéral des 14 et 15 décembre 2013
Télécharger la motion
Retour à la liste des principales motions adoptées.

**********

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *