| Communiqués

Meurtre de la députée britannique Jo Cox : les écologistes, sous le choc, redoutent l’accroissement des violences politiques

La députée britannique travailliste Helen Joanne « Jo » Cox est morte jeudi après midi des suites de ses blessures. Elle avait subi une attaque par balles et à l’arme blanche, devant sa permanence à Birstall, ce jeudi 16 juin, par un militant du Brexit.

Europe Écologie Les Verts exprime son soutien et toutes ses condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches.

Il appartiendra à l’enquête de déterminer les éventuelles motivations politiques de l’assaillant.
Néanmoins, quand une députée est assassinée, c’est la démocratie qui est danger. Cette attaque doit être condamnée pour ce qu’elle est, un assassinat politique, perpétré contre une représentante du « In », mouvement anti-Brexit, reconnue pour ses combats pour l’égalité et la solidarité entre les peuples.

Après la percée de l’extrême droite lors de la présidentielle en Autriche, et plus largement avec la montée des nationalismes en Europe, les écologistes en appellent à un sursaut. Remettre les valeurs démocratiques, de paix dans la diversité, d’ouverture au cœur du projet de l’Union est devenu une question de survie. Prolongeons l’engagement de Jo Cox et construisons une autre Europe, plus inclusive, plus écologiste et plus démocratique.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Crédit photo : (c) jocox.org.uk