| Conseil fédéral des 09 et 10 septembre 2017 | Le Conseil Fédéral

Fonder et donner un avenir à l’écologie politique

Exposé des motifs

Aujourd’hui, ce que disaient les écologistes que ce soit sur le réchauffement climatique, le diesel, le Glyphosate, apparaît comme une évidence pour toutes et tous. Pourtant, les réponses que propose notre mouvement sont inaudibles et nos résultats électoraux stagnent.

Dans le contexte politique actuel encore difficilement lisible et prévisible, après l’échec pour EELV de la séquence présidentielle, l’écologie politique est menacée de disparaître. Nous pensons au contraire qu’il faut lui redonner un avenir.

Notre priorité est de faire vivre avec d’autres, cette écologie politique indépendante et de la faire grandir. Car chaque jour apporte la démonstration de l’urgence à agir pour limiter le réchauffement climatique, pour préserver la biodiversité, pour préserver les équilibres vitaux de la planète. Il nous appartient de prendre un nouveau départ, nous qui savons que le projet écologiste est singulier et embrasse toutes les problématiques de nos sociétés, nous qui sommes persuadé.e.s que l’écologie politique est un projet politique à part entière.

Motion 

Le Conseil fédéral propose :

  • D’affirmer la nécessité d’un mouvement autonome de l’écologie politique. Ce mouvement portera avec force un projet d’écologie de transformation vers une société de post-croissance.
  • D’engager un processus constituant décentralisé, large et ouvert, aboutissant à l’organisation d’une convention de fondation de ce nouveau mouvement, au plus tard à la fin de 2018.
  • De lancer pour cela une démarche d’Assises de l’écologie politique décentralisées, larges et ouvertes co-construites avec les composantes de l’écologie sans exclusive : politiques, associatifs, collectifs, personnalités, syndicalistes, et les jeunes écologistes s’ils le souhaitent ; et ce au minimum dans le respect des valeurs de la charte des verts mondiaux.
  • D’installer un comité d’initiative constitué de deux personnes par motion, quatre représentants de la conférence des régions, deux coopérateurs-trices et 2 membres des jeunes écologistes. Il fera une proposition au prochain CF d’un groupe de pilotage des assises, d’un processus et d’un agenda.

Le Conseil fédéral appelle l’ensemble des structures locales et régionales à s’approprier d’ores et déjà cette démarche et à la nourrir d’initiatives et demande au Bureau exécutif de l’accompagner pour créer toutes les conditions de sa réussite, notamment en garantissant les conditions d’ouverture et de dialogue.

Le Conseil fédéral inscrit aux budgets 2017 et 2018 une enveloppe financière pour les Assises et la convention.

Unanimité moins 4 blancs

Télécharger la motion : thumbnail of Motion_assises-fondation_2017_CF_2017090910
Revenir aux principales décisions du Conseil fédéral des 09 et 10 sept 2017