| communiqué régional | Communiqués | NDDL

Nantes et les communes du bocage de NDDL votent « non » : où est la victoire du « oui » ?

Photo : Michel Forget

Le résultat de la consultation n’est pas une surprise. Nous l’avons toujours dit : cette consultation est illégitime. Les dés étaient pipés d’avance et tout a été fait pour que le « OUI » gagne : une consultation sur le seul département de Loire-Atlantique, une campagne inéquitable avec des moyens de collectivités mobilisés en toute illégalité, jusqu’aux amalgames répétitifs entre ZAD et violence pour activer un vote de peur.

Cette consultation est de plus anachronique : elle intervient alors que le rapport de la mission Royal a conclu au surdimensionnement du projet et au déficit d’étude sur l’optimisation de Nantes-Atlantique, et que plusieurs recours sont encore en instance sur le plan national, avec la France toujours menacée d’une procédure en infraction par la Commission européenne.

Tendances de votes différentes entre le Nord et le Sud Loire, des communes soi-disant terrifiées par la ZAD qui votent massivement « NON », et celles impactées par le bruit qui votent « NON » aussi : ce scrutin nécessite une analyse approfondie.

Loin d’ouvrir une porte de sortie, cette consultation va nourrir une surenchère chez les inconditionnels du projet d’aéroport, les opposants quant à eux ne peuvent que se sentir floués par cette séquence où le « OUI » gagne suite à une procédure inéquitable. Le risque est aujourd’hui un enlisement encore plus grave du dossier.

Le président doit tenir les engagements de l’accord de Paris pour la COP21, son engagement de respecter les procédures juridiques en cours et travailler sur les options ouvertes par le rapport Royal. Plus que jamais, nous appelons à l’apaisement.

Dans le climat actuel, appeler et procéder à l’évacuation violente de la ZAD, après une consultation illégitime, serait irresponsable.