| A la Une | Actualités | Communiqués

Non à la ferme-usine des 4000 bovins en Saône-et-Loire

Hier, mardi 7 novembre, à Digoin en Saône-et-Loire, une manifestation à l’appel de la Confédération paysanne a rassemblé plusieurs centaines de personnes, dont des agricultrices et agriculteurs paysans et des militant-e-s écologistes, contre le projet de ferme-usine des 4000 bovins, un centre d’allotement destiné à l’exportation des animaux. Les écologistes de la région se mobilisent depuis plusieurs semaines contre ce projet ubuesque.

Les projets agricoles démesurés promeuvent une agriculture déconnectée de leurs territoires où la compréhension de la terre, le lien au vivant, et l’histoire agricole des régions est complètement évincée au profit de la seule performance économique. Ce projet entraîne des pollutions environnementales, des nuisances sonores et des risques sanitaires. Le volume des effluents représente un risque majeur de pollution des eaux alors qu’un cours d’eau est situé à proximité de l’exploitation. De plus, l’impact climatique de l’activité n’a pas été évalué. De trop nombreux camions circuleront dans la ville sur des chemins et des routes non-adaptées, à proximité immédiate des habitations et des autres fermes. La concentration de tant d’animaux favorise la propagation des maladies, et le recours massif aux traitements antibiotiques préventifs. Enfin, si la stratégie du tout export rémunère mal les paysans, elle ne tient pas compte également du bien-être animal. Les transports d’animaux vivants sur de longues distances sont source de souffrance pour les animaux, la réglementation européenne n’étant pas protectrice.

Europe Écologie Les Verts porte une agriculture paysanne, respectueuse du vivant, plus rémunératrice pour les agricultrices et agriculteurs, et porteuse d’emplois et de vitalité pour les campagnes. Des projets de fermes industrielles de grandes envergures sont contraires à la diversité et à la pluralité des structures agricoles nécessaires à la richesse de nos territoires ruraux.

Europe Écologie Les Verts s’oppose à ce projet de ferme-usine et aux projets de fermes surdimensionnées.

Alors que le commissaire enquêteur a donné un avis défavorable, et au vu des lacunes du projet, le gouvernement, via le Préfet, doit refuser l’autorisation d’exploiter : Europe Écologie Les Verts appelle Nicolas Hulot à faire obstacle à cette nouvelle aberration écologique.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux