| Actualités

Pour une loi Ecopla

Bernés par l’État et le repreneur italien de leur entreprise, les salariés d’Ecopla (St-Vincent-de-Mercuze, Isère) sont contraints d’abandonner leur projet de redémarrage de l’activité en SCOP (unique fabricant français de barquettes en aluminium). Pour éviter d’autres sinistres industriels similaires, il est plus que temps d’adopter une « loi Ecopla » qui favorise la reprise des entreprises en difficultés par leurs salariés.

 

Europe Ecologie Les Verts tient à dénoncer l’attitude de Bercy et de ses ministres successifs depuis Emmanuel Macron. Rien n’a été entrepris pour éviter le pillage de cette entreprise. Pire, en dupant les salariés et leur projet de SCOP, le gouvernement s’est fait le complice du repreneur italien. Sans scrupule, ce dernier promettait depuis janvier d’une main un partenariat aux salariés tandis que de l’autre il vidait l’usine de ses outils.

 

Ce que nous dit le cas Ecopla aujourd’hui, comme ce que nous disait la mobilisation des « Fralib » hier, c’est que notre droit protège d’abord les capitaux, les machines et les créanciers avant de protéger les emplois, les territoires et les projets co-construits par les salariés. Demain, il faut qu’une offre de reprise d’activité par des salariés sur site soit étudiée prioritairement, avant un plan de cession d’actifs ou une délocalisation.

La participation des salariés à la vie et à la stratégie de l’entreprise est un gage de dynamisme, de vision à long terme, d’enracinement territorial et de bien-être. Comme en Allemagne, la loi doit également prévoir la co-gestion des entreprises en réservant des sièges avec droit de vote dans les conseils d’administration aux salariés. Les salariés de notre pays doivent enfin être formés au fonctionnement des SCOP. « On fabrique, on vend, on se paye ! » Les « Ecopla », comme nous, sommes les héritiers des « LIP ». Les salariés sont une chance pour nos entreprises.

Depuis toujours à leur côté, Europe Ecologie Les Verts salue les ex-salariés d’Ecopla et tous leurs soutiens pour leur tenacité, leur mobilisation juste et digne. Puisse leur combat ne pas être totalement vain : pour une loi Ecopla !