| A la Une | Actualités

Procès des faucheurs de chaises : c’est les banques qu’il faut juger !

EELV apporte tout son soutien à Jon Palais et aux faucheurs de chaises. Le militant altermondialiste, défendu par l’avocate Eva Joly, comparaît ce jour à Dax pour le vol de 14 chaises dans une agence parisienne de BNP Paribas, dans le but de dénoncer l’impunité des banques qui organisent l’évasion fiscale.

Pour les écologistes, c’est l’évasion fiscale en bande organisée qu’il faut juger !

Les grandes banques françaises sont responsables du détournement de milliards d’euros mais cette évasion fiscale reste impunie. Ainsi la Société Générale et la BNP Paribas peuvent elles chacune loger plus de 30% de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux en toute impunité. On sait de plus grâce aux « Panama Papers » qu’elles ont créé respectivement plus de 900 et plus de 400 entreprises offshore pour le compte de leur clients, rien qu’au Panama, sans être inquiétées.

La mobilisation de la société civile, des lanceurs d’alerte aux associations en passant par les medias, est indispensable  pour obtenir des pouvoirs publics qu’ils affrontent les lobbys si puissants et prennent les mesures qui s’imposent.

La lutte contre l’évasion fiscale et la nécessité d’engager une harmonisation fiscale à l’échelle européenne sont au coeur du projet écologiste. Les centaines de milliards d’euros qui échappent actuellement aux Etat et donc aux citoyens de ces Etats permettraient d’engager les réformes indispensables au changement de modèle de développement pour lequel nous nous battons quotidiennement.

Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle, sera présent à Dax, accompagné de Julien Bayou, porte-parole national et des écologistes locaux.

Julien Bayou, Sandra Regol, porte-parole nationaux