| A la Une | Actualités | Communiqués

Soutien aux salarié·e·s de la filière hydroélectrique en France

Europe Écologie Les Verts apporte son soutien à l’occupation en cours par les salarié·e·s de l’entreprise Alstom. à Grenoble. L’État doit agir pour préserver les emplois et les compétences.

L’entreprise industrielle Alstom fait l’objet depuis plusieurs années d’une vente « à la découpe » déguisée soutenue par une logique financière à court terme sans égards pour les savoirs-faire et les logiques industrielles et sans anticiper les besoins des énergies de demain.

Depuis plusieurs mois, General Electric, qui s’était pourtant engagé à créer 1000 emplois supplémentaires, méprise la parole donnée et entend même supprimer 345 emplois hautement qualifiés sur le site centenaire de Grenoble.

Or, malgré plusieurs appels pressants des salarié·e·s et de leurs syndicats, relayés par des élus locaux dont Eric Piolle, maire de Grenoble, et le président de Grenoble Alpes Métropole, le Président de la République et son gouvernement gardent le silence.

Les salarié·e·s ont décidé d’occuper leur site pour obtenir enfin une réponse des pouvoirs publics.

Europe Écologie Les Verts leur apporte son plein soutien et demande instamment aux pouvoirs publics de réagir vite, en exigeant de General Electric le respect de ses engagements de développement de l’emploi.

Pour sauver ces emplois, il est urgent de mobiliser les partenaires publics intéressés à maintenir en Europe un outil industriel dans l’hydroélectricité adapté aux enjeux du moment en préservant les compétences des personnels.