| Conseil fédéral des 24 et 25 septembre 2016

Vers une société du bien vivre ou bâtir la société de confiance (Autonomie-Dignité-SolidaritéS)

 

Plan du projet 2017

Partout les crises sévissent. Partout tentent de s’imposer des solutions qui reposent sur l’austérité, la déréglementation, le recul de la puissance publique, la reproduction sans frein de l’ancien modèle de croissance infinie.

Que vivons-nous enfin depuis près d’un demi-siècle ? Une aggravation vertigineuse des inégalités, la fin inéluctable des ressources de notre planète, le désarroi et l’angoisse comme legs aux générations futures. Le capitalisme, productiviste et consumériste, impose la marchandisation générale du vivant et du non vivant.

On pourrait rajouter, aujourd’hui, la déstabilisation du Proche et du Moyen Orient, les conflits de basse intensité, la multiplication des attentats dans le monde, l’expansion des états maffieux, la traite des femmes et des enfants, le processus « d’encampement » qui contraint des millions de personnes à vivre dans des camps…Depuis la fin de la guerre froide, jamais le monde n’avait semblé aussi menaçant et la paix aussi fragile. Les populismes ont le vent en poupe. Les faiseurs de guerre. Les intégrismes en tous genres. Tous ces signaux sont inquiétants et nécessitent de déconstruire l’imaginaire capitaliste qui domine la planète et impose sa « volonté de puissance », son rapport de prédation à la nature, ses choix économiques, sociaux, politiques…

Face à toutes ces menaces, il est urgent d’agir !

Parce que nous voulons bâtir la société de confiance autour de l’autonomie, de la dignité et des solidarités,

Parce que nous devons dès aujourd’hui favoriser la transition écologique de l’économie,

Parce que nous devons lutter contre les inégalitéS qui minent la cohérence de nos sociétés et sapent les fondements de la démocratie,

Parce que l’Europe doit rester un pôle de stabilité dans le monde,

Notre programme d’actions pour les années à venir s’organise autour de quatre grandes orientations :

  1. Ecologie : Vers une société post-croissance, un nouveau rapport à la nature et au vivant
  2. Ecologie : Autonomie, solidaritéS et dignité. Lutter contre les inégalitéS.
  3. Ecologie : Démocratie réinventée et citoyenneté active.
  4. Ecologie : L’Europe dans le monde. 

PARTIE 1 – Ecologie : Vers une société post-croissance, un nouveau rapport à la nature et au vivant

A : VERS UNE SOCIÉTÉ POST-CROISSANCE
(respect des limites écologiques, équité dans la répartition et promotion de l’autonomie)

Bilan de la politique économique et environnementale du gouvernement depuis 4 ans.

  1. Libérer l’économie de la finance (A ACTUALISER EN FN DES MESURES PRISES DEPUIS 5 ANS PAR LA FRANCE ET L’EUROPE)

 2. La place du travail

2.1Travailler tou-te-s

2.2 Travailler mieux : lutter contre l’uberisation et le travailleur low cost

3 La réforme de l’entreprise autour du projet de création collective

  1. Une économie résiliente

4.1 Relocaliser l’économie pour des emplois durables et de qualité

4.2 Une autre politique énergétique

4.3 Un plan d’urgence pour les transports

4.4 Economie circulaire, économie de la fonctionnalité, économie collaborative

4.5 Développer l’économie sociale et solidaire

  1. Une politique économique au service de la transition écologique et de la résilience

5.1 L’impôt : plus simple, plus juste, plus écologique

5.2 Dette et déficits : réhabiliter la dépense publique

5.3 Renforcer et rénover les services publics

5.4. La dette privée encadrée et sous contrôle

Conclusion : Politique de l’offre ou politique de la demande ?

  1. La société post-croissance ou un nouvel art de vivre

B/ UN NOUVEAU RAPPORT A LA NATURE ET AU VIVANT

  1. La place de la nature dans l’économie
  2. Protéger et restaurer la nature, respecter l’animal
  3. Une eau de qualité pour tou-te-s
  4. Une forêt mieux protégée, gérée durablement

5 Un pacte pour une agriculture écologique et paysanne (A ACTUALISER)

  1. Contre la faim et la malbouffe, manger tou-te-s et manger mieux
  2. Une politique de santé contre l’épidémie de maladies chroniques

7.1. Les priorités de l’éducation pour la santé et la promotion de la santé

7.2 La santé environnementale et au travail

  1. Déchets : réduire, recycler, réutiliser
  2. L’aménagement du territoire

Voir les GPII

Conclusion : Un nouveau rapport à la nature et au vivant

PARTIE 2 – Ecologie : Vers un nouveau pacte social alliant autonomie, solidaritéS et dignité.

Bilan de la politique sociale du gouvernement

A – RENFORCER LES DROITS ACTUELS

  1. Le logement
  2. Face à l’urgence : un logement, c’est un droit !
  3. Face à la pénurie de logements, construisons plus et mieux !
  4. Garantir un meilleur accès au parc social
  5. Réguler le parc locatif privé, faire baisser les prix
  6. Instaurer une nouvelle organisation urbaine pour une ville verte
  1. Soigner autrement

 

3 Éducation : Pour une « société émancipatrice »

3.1. Combattre les inégalités dès la petite enfance

3.2. Faire sa place à l’école fondamentale

3.3. Pas de jeune de 16 à 25 ans sans solution

3.4. La formation, c’est tout au long de la vie

3.5. Rendre l’école à celles et ceux qui la vivent

3.6. Garantir aux enseignants la maîtrise de leur métier

  1. Pour un véritable service public de l’enseignement supérieur
  2. Droit à la culture : un enjeu face à la décohésion de nos sociétés
  3. Droit à l’information et à l’indépendance des médias, défendre la liberté d’informer et soutenir la création audiovisuelle
  4. Droit à une justice équitable (?), accessible et efficace
  5. Droit à la sécurité : Mettre l’humain au coeur de la politique de sécurité.

 

B / ELARGIR LE PACTE SOCIAL À DE NOUVEAUX DROITS

Face à cette situation, il est devenu urgent de réfléchir à une nouvelle architecture des droits sociaux et de passer d’une logique défensive à une logique privilégiant la conquête de nouveaux droits.

  1. Revenu d’existence et Revenu Maximum acceptable
  2. Etendre les sphères de la gratuité
  3. Lutter contre la pauvreté et la précarité : une priorité 

PARTIE 3 – Face à l’Etat d’urgence et les menaces sur les libertés publiques : démocratie réinventée et citoyenneté active

A/ Etat d’urgence et démocratie

B/ La VI° République pour la transformation écologique de la société

C/ Une démocratie réelle ET une citoyenneté active

PARTIE 4 – Une Europe stable dans un monde instable

A/ Refonder l’Europe

a. Face au Brexit et à l’émergence des nationalismes : la France motrice de propositions (convention, budget et mesures d’urgence)

a.1. Redonner à l’Europe les moyens d’agir pour l’emploi et sur l’économie

a.2. Au-delà du couple franco-allemand et des égoïsmes nationaux : sortir de la paralysie politique

a.3. L’égalité et la démocratie pour l’Europe

b. Une Constituante pour la démocratie en Europe

b.1. Faire des élections européennes 2019 une Constituante

b.2. Réformer les traités : vers un Pacte écologique et solidaire

b.3. Une Europe fédérale

C. Une Europe souveraine qui agit

c.1. Renégocier les dettes des Etats

c.2. Un budget et des ressources propres pour l’Europe

c.3. Une gouvernance pour l’Eurozone

c.4. Lutter contre les paradis fiscaux

B/ L’Europe résiliente, forte d’innovation dans le monde

a. L’autonomie réelle : protéger ressources et énergie

a.1. Climat : cap vers les renouvelables

a.2. Vers une autonomie de consommation des ressources

b. L’équité et des services publics pour l’Europe

b.1. L’égalité en Europe : revenus minimum, maximum et harmonisation sociale et fiscale

b.2. Des services publics pour l’Europe

b.3. Des entreprises responsables pour lutter contre le dumping social et environnemental

c. Des investissements pour l’écologie et l’emploi

c.1. Un Green Deal, grand emprunt pour l’Europe

c.2. Des filières d’avenir et des emplois

c.3. L’innovation sociale et environnementale

d. Des villes aux campagnes : l’Europe de la cohésion

d.1. Une nouvelle PAC

d.2. Des transports pour l’Europe

d.3. Les zones urbaines

C/ Vers un monde de paix : l’Europe actrice de la diplomatie internationale

a. Du mythe de l’Europe puissance/forteresse à l’Europe solidaire

a.1. Accueillir et insérer les réfugiés

a.2. Vers la justice sociale et environnementale

a.3. Une réforme profonde de l’aide au développement

b. Défense et sécurité : les clés européennes

b.1. Priorité à la politique extérieure et de défense européenne

b.2. Vers le désarmement mondial et la reconversion industrielle

b.3. Une coopération accrue avec les voisins de l’Union

c. La place de l’Europe dans le concert diplomatique mondial

c.1. La gouvernance économique

c.2. Soutenir les mouvements d’aspiration démocratique

 

———-

Télécharger le plan :

thumbnail of plan_projet_2017_cf_201609242
Revenir à la liste des motions adoptées au Conseil fédéral des 23 et 24 septembre 2016