| Actualités | Municipales 2014 | Newsletter

À Grenoble souffle un vent nouveau et rien n’arrête le vent

Les Grenobloises et Grenoblois ont fait le choix de mettre en tête le “Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes“, mené par Eric Piolle. Dans un contexte politique national difficile, il se passe quelque chose d’extraordinaire à Grenoble qui soulève un grand espoir.

Le projet local de bouclier social et écologique, construit avec les habitants dans un très large rassemblement fédérant des forces politiques (EELV, ADES, Parti de Gauche, Alternatifs) et des citoyen-ne-s engagé-e-s dans des collectifs, a été validé par les électeurs/trices.

Mais cette nouvelle façon de faire de la politique est rejetée par le vieux monde.

Conformément à leurs engagements, les écologistes ont dès dimanche soir, appelé au rassemblement et n’ont cessé de le faire depuis. L’union a été refusée par Jérôme Safar, tête de liste socialiste, qui n’a pas voulu entendre le message des électeurs alors que la droite (divisée en 3 listes) fait 29% et le FN 12,5%.

Triste chant du cygne pour un PS local, qui prend le risque insensé d’offrir une chance à la droite avec Alain Carignon en 9e position sur la liste UMP et au FN présent au second tour pour la première fois depuis 19 ans !

Grenoble devient un enjeu national, et c’est d’une mobilisation républicaine et de rassemblement dont nous avons besoin.

Le PS ayant retiré son investiture à J. Safar, celui-ci appelle les voix du centre droit et joue sur des peurs irraisonnées, relayant ouvertement le lobbying d’une partie du patronat local, habitué aux subventions sans contrepartie depuis des années. La déception d’un homme seul, ne doit pas remettre en cause l’intérêt collectif.
La campagne de second tour sera donc rude et décisive. Eric Piolle et toute son équipe la mènent avec brio et sérénité, avec un moral gonflé par tous les témoignages de soutien reçus depuis le 1er tour et l’affluence continue de citoyen-ne-s dans le local de campagne, venu-e-s spontanément se mobiliser pour barrer la route à la droite et au FN.

Nous aurons besoin de toutes les énergies, tous les soutiens à “Grenoble, une ville pour tous“, pour continuer et amplifier encore ce rassemblement jusqu’à la victoire. Comme au premier tour, nous avons conduit une campagne exemplaire, respectueuse, audacieuse, joyeuse et de proximité !

Maryse Oudjaoudi, membre du Bureau exécutif d’EELV en charge des régions.

> suivez la campagne sur unevillepourtous.fr

meeting27mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e