| Communiqués | NDDL | Newsletter

Aéroport Notre-Dame des Landes : une évacuation inutile pour un aéroport inutile

L’évacuation militaire et policière par des centaines de CRS et gardes mobiles des occupants d’habitations sur la ZAD de Notre-Dame des Landes, qui s’est déroulée au petit matin ce mardi 16 octobre est d’une ampleur sans précédent.

EELV déplore ce déploiement démesuré de forces de l’ordre, qui par ailleurs n’est justifié par aucune urgence, ni aucune nécessité. Il est par ailleurs prévisible que l’action reprendra sous d’autres formes, tant les militants et citoyens opposés à ce nouvel aéroport restent motivés.

Plutôt que d’utiliser la force, le gouvernement et le groupe Vinci devraient aller au bout de leurs obligations réglementaires, qui ne sont à ce stade pas remplies, entraînant par exemple à scandaleusement contourner la loi sur l’Eau.

EELV demande l’arrêt des expulsions et réaffirme que l’aéroport de Notre-Dame des Landes, situé sur des terres agricoles, est pharaonique, dispendieux et inutile, à l’heure où les comptes publics sont dans une telle situation. Il ne doit pas voir le jour.

Pascal Durand, Secrétaire national,

Elise Lowy et Jean-Philippe Magnen, porte-parole

16 réflexions au sujet de “Aéroport Notre-Dame des Landes : une évacuation inutile pour un aéroport inutile

  1. Il faut répéter que ce projet va créer une métropole Rennes-Nantes (Aéroport mais aussi voie ferrée , gare).
    Le reste de la Bretagne et en particulier la Bretagne sera encore plus marginalisée: ce serait une catastrophe humaine, donc écologique

  2. Je souscris, demande l’arrêt des expulsions et, comme EELV, réaffirme que l’aéroport de Notre-Dame des Landes, situé sur des terres agricoles, est pharaonique, dispendieux et inutile, à l’heure où les comptes publics sont dans une telle situation. Il ne doit pas voir le jour.

  3. Le pouvoir « socialiste » DOIT remettre en cause les petits arrangements entre copains-coquins qui furent la règle Chiraquienne et Sarkozyste.
    Hollande doit choisir entre le Gauleiter Nantais Ayrault ( ci-devant Premier Sinistre) et la voix du peuple – seule légitime en démocratie.

  4. Je suis tout à fais d’accord avec EELV cette aéroport à notre-dame des landes ne doit pas être construit sur des terres agricoles.Car à force de construire des routes,aéroport….il n’aura bientôt plus de terres pour nourrir la planéte.

  5. Bonjour!
    Les copains qui occupent l’espace dédié à l’aéroport demande que les inscrits au PS et à EELV renvoient leur carte d’ahdésion. Je ne le ferai pas mais je suis bien contente d’avoir lu l’article ci dessus.
    Cordialement,
    Marianne Plus.

  6. Ce projet à la situation écologique actuelle est inadmissible

    Mehmet Ile de la Réunion

  7. Monsieur Durand, Elise Lowy, Jean-Philippe Magnen, et autres camarades,

    Je viens de lire votre communiqué et suis reconnaissante de votre soutien à la cause de Notre-Dame-des-Landes. Et j’aimerais souligner un point très important : TROP PEU DE MEDIA PARLENT DE CETTE AFFAIRE. Des militants se font expulser, se font brûler leurs habitations, ils y a également des familles vivant là-bas et QUI EST AU COURANT ? J’en parle autour de moi, mais ce n’est que par les médias que les gens peuvent savoir ce qu’il se passe dans leur pays.

    Vous semblez être quelqu’un qui a le pouvoir d’appeler les journalistes, leur parler de ce qu’il se passe à Notre-Dame-des-Landes, briser ce silence assourdissant que Monsieur Jean-Marc Ayrault cautionne (d’ailleurs, pendant un entretien sur France Inter, aucune question concernant l’aéroport n’a été posée).

    Si vous vous sentez concerné par cette cause et si vous pensez aux militants qui se battent tous les jours pour empêcher des terres agricoles de se faire détruire au profit de projets inutiles, parlez-en. Exigez des reportages autant que vous le pouvez, car vous nous rendrez service à tous.

  8. Le projet d’aéroport de ND des LANDES ne pouvait se justifier que s’il remplaçait les 3 aéroports actuellement en service de RENNES NANTES ST NAZAIRE et à condition qu’il soit desservi par des transports collectifs performants à destination de ces trois villes.

  9. A l’heure où le nombre de paysan diminue comme peau de chagrin, où le chômage connaît un accroissement dramatique, où la France importe des produits agricoles, je trouve scandaleuse l’expulsion de tous ces agriculteurs. Je ne peux souscrire au fait de bétonner des hectares de terres fertiles alors que les bouches à nourrir augmentent, ni aux dépenses inconsidérés au moment de restrictions budgétaires dans de nombreux domaines. Enfin, je n’oublie pas l’aspect humain qui me fait penser à ce qui se passe dans de nombreux pays notamment d’Amérique latine.

  10. Bonjour,
    Je suis soulagé de cette prise de position.Car qui a fait expulser sinon le représentant du gouvernement dont EELV est partie prenante.Il y a de quoi douter de nos valeurs…Soulagé je suis ouf ! Cordialement Claude MERCIER

  11. Comment EELV va t-il se positionner pour ne pas dégringoler dans l’estime des militants ?

    ——————–

    Article d’Hervé Kempf …
    Source : Cet article est paru dans Le Monde daté du 21 octobre 2012.

    Le lourd silence de Cécile Duflot, de José Bové, de Daniel
    Cohn-Bendit, de Nicolas Hulot et de tant d’’autres sommités, le
    désintérêt des médias, la passivité d’’Europe Ecologie Les Verts, le «
    courage fuyons » des élus PS informés des enjeux écologiques,
    l’apathie de la grande majorité des associations environnementales, le
    désir si manifeste de tout ce joli monde de tourner la page n’’y font
    rien : ce qui s’’est déroulé cette semaine et se poursuit ces jours-ci
    autour de Notre Dame des Landes, en Loire-Atlantique, est vital,
    crucial, essentiel.

    Si ceux pour qui les mots « crise écologique » veulent dire quelque
    chose perdent cette bataille, si cet aéroport se faisait, le mouvement
    écologique en serait aussi durablement affaibli qu’’il l’’avait été, en
    1977, par les événements de Creys-Malville.

    On s’’étonne que ne soit pas comprise l’’importance de ce bras de fer.
    Mais peut-être faut-il, de nouveau, en expliquer les enjeux. Il
    s’agit, donc, d’’un projet d’aéroport qui occuperait près de 2000
    hectares de terres au nord de Nantes. Vieux d’’une quarantaine
    d’’années, il a ressurgi au début des années 2000. La résistance
    tenace, non violente, assise sur des expertises solides, de paysans,
    d’’élus, d’’écologistes, de citadins, d’’habitants anciens et nouveaux, a
    retardé le projet. Elle a permis de voir que se cristallisent ici
    toutes les problématiques qui forment le complexe écologique de ce
    début du XXIe siècle. Ce n’est pas Trifouilly-les-Oies, c’’est une
    cause nationale.

    Alors que le Programme des nations unies pour l’’environnement vient
    d’’annoncer que les zones humides, essentielles à la biodiversité et à
    la régulation des écosystèmes, ont perdu dans le monde la moitié de
    leur superficie depuis un siècle, on s’’apprête en France à détruire un
    site dont 98 % des terres sont des zones humides. Alors que semaine
    après semaine, les climatologues publient des études montrant la
    gravité du changement climatique, on s’’apprête en France à construire
    un aéroport qui stimulera le trafic aérien, important émetteur de gaz
    à effet de serre. Alors que l’’artificialisation des sols et la
    disparition des paysans sont officiellement déplorées, on la planifie
    ici, ce qui la justifiera ailleurs. Alors que le pouvoir du capital et
    les partenariats public-privés sont partout dénoncées, on donne les
    clés du projet à la multinationale Vinci.

    Il y a des moments où il faut savoir dire non. Il est temps que se
    fassent entendre ces « Non ».

    Source : Cet article est paru dans Le Monde daté du 21 octobre 2012.

  12. Vous faites quoi EELV pour ça ? très peux de média en parle et aucun mouvement tel que le votre a l’air de bouger. Je souhaiterais vous entendre hurler, bondir !!

  13. J’habite à Valence dans la Drôme, mais ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes me bouleverse et me terrifie. Je suis horrifiée par le comportement de ce gouvernement qui se prétend au service du plus grand nombre mais qui défend avec ses CRS des projets qui ne profitent qu’à une minorité aisée. Je suis très choquée par ces vieilles bâtisses détruites, ces arbres arrachées, toute cette vie naturelle et humaine (celle de ces merveilleux jeunes si intelligents qui vivent là-bas) qui va être ensevelie à jamais sous un sarcophage de béton. Faites pression je vous en prie pour faire cesser cette horreur. Merci!

  14. Et pourtant EELV siège toujours au gouvernement dont le premier ministre est également le premier fan de ce projet. Et les ministres écologiques sont bien silencieux sur ce sujet… Quelle déception.

  15. Merci à tous ceux qui bougent et qui dénoncent le saccage inutile,les opérations non-rentables,le vol du Bien Commun pour le bénéfice d’une minorité irresponsable,je vais mettre un NON sur mon petit pare-brise de ma petite auto,et sur mon sac à dos pour le tramway,une idée déjà utilisée, en avez-vous d’autres ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *