| A la Une | Actualités | Communiqués

Apple contre ATTAC : une poursuite-bâillon inacceptable

Le 21 décembre 2017, Apple a assigné Attac en référé devant le Tribunal de grande instance de Paris, en représailles contre les actions menées par l’association dans une trentaine d’Apple Stores en fin d’année afin de dénoncer les pratiques fiscales, à la limite de la légalité, de la firme.

Une telle pression d’une multinationale sur une ONG n’est pas acceptable en démocratie. Apple dénonce les agissements prétendument dangereux de militant-e-s qui auraient vandalisé des magasins et effrayé des salarié-e-s, alors que cette accusation ne repose sur aucun élément factuel. Sur l’impact sur les salarié-es, EELV rappelle les pratiques de bas salaires, temps de travail excessif, et précarité régulièrement signalées dans les entreprises et sous traitants d’Apple en Asie.

Cette assignation d’Attac relève donc clairement de la volonté d’Apple de bâillonner une association qui joue son rôle : dénoncer les dérives d’une multinationale qui fait reposer son développement sur une évasion fiscale d’une ampleur sans pareille.

Europe Ecologie – Les Verts apporte tout son soutien à Attac pour son action. Ces pratiques scandaleuses sont dénoncées par les écologistes depuis des années comme en témoigne, notamment, le travail d’Eva Joly au Parlement européen, qui a permis la condamnation d’Apple par l’Union européenne à rembourser 13 milliards d’euros qu’elle aurait dû payer en impôts sur ses bénéfices.

Les multinationales ne feront pas taire celles et ceux qui luttent pour plus de justice fiscale et sociale. Les écologistes se tiennent au côté des lanceurs et lanceuses d’alerte et demandent au gouvernement de consacrer son énergie à traquer l’évasion fiscale plutôt que les chômeurs.