| En régions | Grands projets inutiles | Newsletter

Ligne à grande vitesse Lyon-Turin : la bataille juridique commence

Le projet « LGV » (Ligne à grande vitesse) Lyon-Turin, c’est une nouvelle voie ferroviaire de Saint Exupéry à Turin, avec un tunnel de 57 km entre la France et l’Italie et 3 tunnels majeurs rien que sur le versant français, avec tous les impacts environnementaux que de telles infrastructures génèrent (en premier lieu un millier d’ha de terres agricoles sacrifiées coté français).

Un projet hors de prix : Au total, c’est un projet à 26 ou 30 milliards d’€ (soit 15 fois l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !). Si ce projet pharonique se réalise, il asséchera les finances publiques qui pourraient plutôt servir à rénover le réseau ferré existant et le transfert modal des camions sur le train et le bateau partout en France. Les conclusions du rapport Duron publié il y a quelques mois et celui de la Cour des Comptes sont des plus critiques sur ce projet.

Un projet inutile : Les prévisions de trafic sur lesquelles s’appuient les promoteurs du projet s’avèrent largement surestimées, le trafic baisse depuis 10 ans… et surtout, la ligne historique existante vient d’être rénovée pour 1 milliard d’€ (10 ans de travaux) ! Sachant qu’elle est aujourd’hui utilisée à moins de 20 % de sa capacité, nous avons donc encore une marge considérable de progrès avant de vouloir en créer une nouvelle !

Un projet suspicieux : On parle d’un Lyon-Turin qui est en fait un St Exupéry-Turin, les chiffres concernant les gains de temps entre Paris et Milan sont exagérés, de nombreux conflits d’intérêt apparaissent dans un projet qui attise la convoitise des majors du BTP, les scandales éclatent en Italie et la justice est mobilisée coté français. La conduite de l’enquête publique est contestée du fait du manque de consultations et de mise à disposition d’information, absence de débat public…

Mais la suspicion est encore plus grave du coté des décideurs politiques qui refusent de prendre en compte une évidence : sans politique fiscale et réglementaire obligeant les camions à monter sur le train, il n’y aura pas de report modal significatif permettant d’augmenter le trafic sur cette ligne. La Suisse avec sa politique fiscale atteint le score de 65 % des marchandises transportées par voie ferrée, en France, nous en sommes à 15%.

Des écolos ambitieux et cohérents
EELV a pris une décision forte, à une trés grande majorité, en suivant un processus de débat interne et externe en 2012 : jugeant que le projet et son environnement ont considérablement changés depuis 20 ans, EELV s’est prononcé contre le tunnel international, pour l’usage des infrastructures existantes en priorité, pour l’amélioration significative des lignes Lyon/Chambéry-Annecy qui posent de gros problèmes actuellement et pour une politique de transfert immédiate des camions sur le train sans attendre 2030 !

Attendre 20 ans que la nouvelle ligne soit construite c’est rallonger d’autant le temps de respiration des pots d’échappement des camions par les riverains alors que la voie ferrée actuelle dispose d’une marge de capacité de 80 %. C’est le sens du dépôt de plainte, récent, de 4 députés EELV et de nombreux rhônalpins, pour mise en danger de la vie d’autrui.

On a besoin de vous !
Mais il faut aller plus loin maintenant. La Déclaration d’utilité publique (DUP) prononcée par le gouvernement en août dernier est contestable.
EELV avec de nombreuses ONG engagent donc un mouvement national et citoyen : l’objectif est de réunir au moins 1000 personnes physiques déposant un recours auprès du Conseil d’Etat et montrer ensemble que les décisions mal fondées n’échappent pas au peuple qui s’indigne.

C’est possible et c’est facile : Il suffit d’envoyer un mandat d’agir en justice à un avocat (déjà choisi, concentrant ainsi tous les recours individuels)- Le formulaire est téléchargeable sur cette page : Lyon-Turin – Mandat-2 (ou disponible auprès de EELV Savoie : sr-savoie@eelv.fr) ; Coût 20 euros. A renvoyer très rapidement avant le 20 octobre.

La bataille juridique commence pour le Lyon-Turin. Montrons que nous sommes nombreux à être révoltés par ces projets inutiles, imposés et couteux. Les JDE 2013 à Marseille nous ont permis d’en faire le tour lors du Forum organisé avec brio par les Secrétaires régionaux : le passage à l’action n’attend plus ! On vous attend !

Soyons nombreux : comme à NDDL, nous savons pourquoi nous nous battons !

Pour en savoir plus sur l’avis de la Cour des comptes : communiqué d’EELV du 08/11/2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e