| Actualités

Déclaration d’Eva Joly à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle

Mes chers et chères compatriotes. Les urnes ont parlé.

Je tiens à remercier avec chaleur le million de Françaises et de Français qui m’ont apporté leur suffrage, et ce faisant ont défendu par leur vote l’écologie, l’Europe, et la république exemplaire.

Le score du Front national est une tache indélébile sur les valeurs de notre démocratie, une menace pour la république, un avertissement que chaque responsable politique doit entendre.

Je veux dire à celles et ceux qui se sont laissé abuser par le Front national, qu’ils se trompent de colère.

Je veux dénoncer les apprentis sorciers de l’identité nationale, qui à force de discours de division et de haine ont permis à l’extrême-droite de faire son plus haut score dans une élection présidentielle.

Je veux redire ce soir, que l’écologie est bien le grand défi du temps qui vient. Aucune politique ne pourra réussir sans entamer d’urgence une transition écologique basée sur la conversion de l’économie, la lutte contre le réchauffement climatique, le choix des énergies renouvelables et la protection des écosystèmes.

Chacun doit désormais prendre ses responsabilités.

J’appelle, dès à présent, toutes celles et ceux qui ont voté pour moi, et au-delà, toutes celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de la république, à tout faire pour que notre pays sorte enfin du sarkozysme, en se rassemblant autour de la candidature de François Hollande, qui doit désormais porter toutes les couleurs de la gauche et des écologistes.

Je vous appelle à faire des 15 jours qui viennent, 15 jours de mobilisation permanente. La belle date du 1er mai doit être une symbole de justice et de fraternité contre l’extrême-droite et ses idées, marquant notre volonté de reconquête républicaine.

Par ce soutien sans ambiguïté, je veux signifier qu’il nous faut restaurer les valeurs de la république, lutter contre l’esprit de clan qui a prévalu ces cinq dernières années, redonner un souffle à notre démocratie et à nos institutions pour rétablir un lien de fierté et de confiance entre notre pays et ses représentants politiques.

Il y va de la morale républicaine : la défense de privilèges indus, l’absence de respect des règles qui fondent notre morale publique doivent d’urgence connaître un terme. Il y va surtout de l’intérêt général : notre pays doit retrouver le sens du bien commun.

Mais il ne s’agit donc pas simplement de battre un homme. Il faut qu’une société nouvelle voit le jour, porteuse d’un modèle de développement plus respectueux des êtres humains et de la planète. Dans les semaines et les années qui viennent, les écologistes continueront à agir à vos côtés en ce sens.

Nous voulons donc construire une nouvelle majorité, rassemblant la gauche et les écologistes bien au-delà du seul parti du président. Cette majorité devra être une majorité de combat.

Une majorité de combat, pour la justice d’abord : la répétition des solutions classiques n’est plus possible. Il faudra de l’imagination et de la détermination, pour ne pas retomber dans les ornières du passé et décevoir l’espoir de nos compatriotes. La justice devra être la boussole de la nouvelle majorité.

Une majorité de combat, pour l’Europe ensuite : sans une nouvelle ambition européenne, rien ne sera possible. Il faut un nouveau traité européen qui mette enfin la solidarité et l’écologie au cœur de la construction européenne. L’Europe doit redevenir un espoir pour les Françaises et les Français.

Une majorité de combat pour l’écologie enfin : la France doit sortir du nucléaire, lutter contre le dérèglement climatique, convertir son économie au développement durable et faire de la protection de l’environnement un principe de gouvernement.

La France est une belle nation, une nation citoyenne fondée sur la liberté, l’égalité et la fraternité, mises à mal par le président sortant. Faites que par votre vote du second tour, notre pays retrouve le chemin de la justice et de l’avenir.

Eva Joly

18 réflexions au sujet de “Déclaration d’Eva Joly à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle

  1. Merci Eva pour votre courage et votre détermination.
    Beaucoup de gens vous connaissent maintenant mieux et peut etre aurez vous le ministère de la justice pour continuer votre travail contre la délinquance au col blanc
    restez avec nous car vvous etes indispensable….

  2. Bonsoir Madame,

    Les urnes ont parlé en effet : le résultat n’est certes pas à la hauteur de ce que, nombreux, nous espérions.

    Toutefois, il convient de ne pas renoncer.

    Vous avez fait une belle campagne, et je salue en vous la Française qui, née dans un autre pays, est venue rappeler à tous nos concitoyens ce qu’est l’esprit de notre République et son essence – celui des Lumières – dans lequel tous nous nous reconnaissons, même si certains d’entre nous se fourvoient gravement quant à la façon de le dire. Vous avez aussi été la seule à dire clairement que notre avenir est désormais dans une Europe fédérale, que nous n’avons nulle raison de craindre, et toutes les raisons d’espérer.

    Je vous suis profondément reconnaissant d’avoir porté ces messages, et de les avoir portés jusqu’au bout dans et malgré l’adversité.

    J’ignore vos projets pour l’avenir. Je vous souhaite en tout cas les succès et les bonheurs que vous méritez.

    La fraternité étant la troisième valeur de notre république, sans laquelle les deux autres peuvent mener à bien des déboires, je reste,

    Fraternellement à vous,
    Laurent.

  3. Merci Éva ! Tu as donné un Goût à cette campagne (… Verte !),
    une Saveur qui redonne Envie à des Citoyens et Citoyennes comme Moi
    de s’investir dans la Vie et de reprendre le Fil du Quotidien, de l’Honneur … du Bonheur à Espérer et croire, encore – Toujours, en l’Humain Réalisé !!
    Merci d’être venue il y a longtemps maintenant de ce Pays du froid,
    Nous apporter La Chaleur de ce Beau Peuple et La Probité de Ton Âme !! Merci Mille Fois … 1 Million de Fois
    Ainsi que de la part de … Ceux qui ont préféré le Vote dit « Utile »
    mais qui Portent dans leurs Cœurs l’Écologie et Ton Nom – Éva – !!! Cette Saveur ne La perdons pas ! MERCI

  4. Juste un petit mot pour vous apporter mon soutien et rappeler aux internautes que vous avez fait mieux que Dominique Voynet en 2007 (1,57%),ce que les médias ignorent superbement.
    Continuez en politique, nous avons besoin de représentants issus de la société civile, qui n’ont pas fait de la politique leur métier.Nous avons besoin de candidats avec une vision à long terme et des convictions.
    Merci à vous de garder le cap et de ne pas prendre la grosse tête dans un environnement médiatique qui ne retient que les petites phrases qui recouvrent les idées de fond.
    J’ai été très heureuse de voter pour vous.
    Mathilde

  5. Madame,

    Depuis plusieurs années, je me faisais à l’idée qu’en devenant électeur, mon bulletin irait forcément au moindre mal.
    Mais pour la première fois j’ai trouvé dans le paysage politique un discours qui reflète ce que je pense.

    Grâce à votre campagne, j’ai trouvé les verts, et j’ai pu entendre ce qu’ils avaient à dire : je suis un morceau « des gens » que vous souhaitiez sensibiliser à l’écologie et à la vision du monde et de la politique qui en découle.

    Je voulais juste vous dire merci.

    Malou

  6. Bonjour,

    J’y(nous)ai cru jusqu’au bout mais quelle désillusion.Que les gens ont la mémoire courte.Tant d’intelligence à sapper le monde et quelle stupidité à ne pas voir l’essentiel.
    Surement que l’utopie c’est ce qui NE peu pas etre essayé!
    Pas de bla bla,du résultat:au boulot et à bientôt,
    Bien naturellement,Thierry.

  7. Merci Eva !
    Tu as été parfaite !

    Et reste dans le coin, car ça fait du bien de croire enfin à 100% dans une personnage politique

  8. Bravo Eva pour cette campagne qui n’a pourtant pas bien volé haut et aux résultats décourageants, vous avez su être digne, raisonnable et persévérante, qualités que j’ose désormais espérer chez François Hollande dans l’hypothèse probable où il serait notre prochain président. Merci de vous battre non seulement pour l’écologie, mais aussi pour une autre Europe plus solidaire et de défendre une véritable démocratie dans notre pays. N’ignorons pas la colère qui a amenée Marine Lepen à faire son score historique, mais proposons aux côtés de toute la gauche républicaine, la seule alternative crédible que vous défendez jusque-là avec EE-LV : une république démocratique exemplaire.

    Mes remerciements très chaleureux,

    Adrien

  9. Merci Madame Joly.

    Vous avez fait preuve d’un grand courage lors de cette campagne.
    Je tiens à vous dire que votre sincérité m’a énormément touché car c’est une chose rare en politique. Cela fait de vous une grande candidate, vous n’avez pas triché, vous avez été la candidate la plus honnête et c’est pourquoi vous incarnez la vraie Politique, la grande, celle qui se bat pour des idéaux, contrairement à ceux qui endorment le peuple avec de beaux discours vides de sens, des discours engendrant la peur de l’autre, ou des promesses irréalisables, pour satisfaire un égo surdimentionné qui ne pense qu’a monter sur le trône présidentiel.

    Dommage que les Français ne sachent uniquement écouter les messages sirupeux de certains candidats, ces politiciens avides de pouvoir et prêts à tout pour l’obtenir. La forme privilégiée plutôt que le fond, c’est une fois de plus le reflet d’une mentalité superficielle crée par cette société de consommation. Mais sachez que nous, nous vous entendons, nous entendons la profondeur de vos discours.
    L’acharnement qui a été fait sur vous lors de cette campagne à été fort injuste, mais sachez que nous vous soutenons.Vous portez avec hardiesse les vrais espoirs d’un avenir meilleur. L’écologie est l’avenir d’un monde plus beau dont les valeurs sont d’abord celles de la dignité humaine et du respect, car le respect de la nature, c’est aussi le respect de soi-même, le respect de l’homme. Et ce respect n’est pas acquis, mais masqué.
    Le combat continue, plus que jamais, ne baissez pas les bras et restez une battante tétue comme vous l’êtes.
    Bien à vous.

    Une jeune fille qui croit en vous et en vos valeurs.

  10. Bravo Éva
    Vous avez mené cette campagne avec dignité et dans le respect des valeurs humaines et républicaines. Ça n’a pas toujours été le cas avec certain autres leaders politiques durant cette campagne, malheureusement.
    J’espère que vous continuerez à porter la couleur verte de l’écologie et qu’une équipe motivée,soudée et concernée plus par le sujet que par une carrière, aura à cœur de construire un parti écologique de grande envergure.
    Il reste encore du chemin à parcourir pour que les gens prennent conscience de l’enjeu planétaire qu’est le respect de la Terre.Gardons espoir et devenons nous mêmes ce que nous aimerions que le monde devienne. Pas d’utopie, juste l’immense espoir d’un réveil.
    J’ai été fière de voter pour vous, et je vous reste fidèle.
    Merci Éva.

  11. Bravo Eva,

    le score n’est pas au rdv certes, mais l’intégrité et l’éthique ont été fièrement défendus par tes actions. Qu’importe le résultat, s’il avait fallu nous trahir pour l’augmenter. De toutes façons on sait bien que les présidentielles ça veut dire le vote utile et qu’on allait en souffrir.

    Tu as montré qu’on pouvait être droit et faire de la politique en incarnant les valeurs de l’écologie. Tu m’as même amené à m’engager au sein d’EELV pour soutenir ta campagne.

    J’espère que tu resteras sur le devant de la scène, on a besoin de toi et de tout ce que tu représentes.

    Merci pour tout ce que tu fais
    Nwanga

  12. Merci pour cette campagne que vous avez menée et dans laquelle vous avez réintroduit l’Humain dans sa dimension la plus noble.
    L’absence d’esprit critique citoyen de nos compatriotes est le reflet des résultats de la machine à broyer la réflexion qu’est la pensée publicitaire et médiatique. On consomme de l’idée et des arguments tout fait comme on consomme une saloperie de leur économie de l’obsolescence programmée.
    Ce n’est pas vous qui avez fait une mauvaise campagne, mais ré-aprendre aux gens à réfléchir ne se fera pas rapidement, c’est à nous d’inventer des outils de transmission de l’information qui permettent réellement d’asseoir une réflexion. Si l’urgence n’est pas encore perçue dans sa globalité, ce n’est pas que vous avez mal communiqué, c’est que l’habitude de réfléchir n’est plus là, y a du taf en perspective.
    J’espère que vous allez encore continuer à exposer avec perspicacité,.
    Encore mille merci

  13. Madame
    5 commentaires pour le moins très sympathisants ne peuvent cacher qu’une forte majorité n’a pas entendu le fameux message : mais était il audible?

  14. Je n’ai jamais eu autant de plaisir à glisser votre joly nom dans l’urne et à convaincre d’autres, mes amis, mes enfants, mes collègues de travail de le faire. Merci d’avoir été ce marqueur que tant d’hommes et femmes politiques auraient besoin de suivre. Merci de nous avoir permis de croire que la Politique a encore un avenir. Si l’occasion vous est donnée de vous associer au prochain gouvernement, n’hésitez pas à continuer à semer avec bonheur ce qui va fleurir bientôt, j’en suis désormais convaincue.
    Grand bien à vous.
    Elisabeth

  15. Mesdames, Messieurs,

    Effectivement les urnes ont parlé, et bien sûr le score du Front-National est à un très haut niveau à un point tel que ni la gauche, et encore moins les trotskistes façon « Merluchon » sont en mesure donner des leçons de démocratie et de « paix » quand on se souvient qu’en France, ce sont eux qui ont majoritairement installé le vainqueur de Verdun, le maréchal Pétain en juin 1940 par un vote on ne peut plus démocratique et on ne peut plus explicite!

    Les trotskistes façon « Merluchon » donnent au monde les leçons de morale, cette morale au goût amère qui considère l’homme comme une simple entité économique et qui a eu le succès qu’on lui connait à l’Est, mais aussi en Asie, au Vietnam, en Corée du Nord, à Cuba etc…. Voir le stand du parti communiste tant chinois que cubain à la fête de l’humanité à la Courneuve est une preuve, si toutefois il en fallait encore une.

    Quand on prône des idées qui n’ont jamais fonctionnés depuis 1918 environ, c’est une forme d’obscurantisme tout à fait délectable et un manque de discernement plus que certain envers les familles d’immigrés Russes Blancs qui ont laissés là-bas leur famille et leur patrie et dont les morts se comptent par millions, en effet, il n’y a pas eu une famille qui n’ait pas offert au moins un martyr à ce que le PCF, la SFIO, le PS et autres considérait comme le « progrès social de l’humanité ».

    De telles idées sont perçues comme une humiliation pour les nombreuses familles de Russes Blancs mais aussi des autres ayant pu s’enfuir dans les années 70.

    Quand on a directement ou indirectement du sang sur les mains, quand on soutient les soviets, quand on n’est pas rassasié de ce sang qui coulât et qui coule encore dans de nombreux pays, quand on prône un mépris sans précédent et une telle haine face à la « demie-démente » du Front-National, on devrait avoir honte de donner une aussi belle image tant de sa personne que de son soit-disant humanisme.

    Quand on prône l’athéisme militant, quand on revendique le droit de ne pas croire avec haine et avec une absence totale de respect pour l’autre qui est peut-être croyant, on devrait avoir honte. Le « progrès » n’excuse pas tout.

    Quand on fait finalement au premier et dernier tour (fort heureusement) un score minable (somme toutes prévisible) et qu’on ose s’en rehausser de fierté en appelant à la haine, au sang en poussant à la révolte sur un podium de la place de Stalingrad, place Parisienne faisant mémoire d’une bataille sanglante, dont l’ensemble de ces combats, dans et hors de la ville, se sont étendus sur un peu plus de six mois et ont coûté la vie à environ 750 000 combattants et un nombre inconnu de civils, ce qui en fait une des bataille les plus meurtrières de l’histoire, on devrait se taire et se faire oublier, car chaque parole est une insulte vis à vis des morts, et vis à vis de leurs descendants et familles.

    Quand on croit qu’on va pilonner la « demie-démente » à coup d’idées jaunies, fanées, épuisées, datant d’un tout autre siècle, idées qui n’ont pas marché, qui n’ont jamais marché, qui n’ont donné que sang et haine, mort et famine, ce qu’on reproche sur un « plateau de télévision » lors d’un débat télévisé aux idées de la « demie-démente », on devrait d’abord regarder la poutre dans son oeil avec de critiquer le fétu de paille dans l’oeil de la « demie-démente ».

    Finalement, il n’y a qu’une chose qui nous réjouis, c’est que la « demie-démente » a mis un gros coup de queue dans la boule toute rouge de « billard » (si j’ose dire!) pour la pilonner et la jeter avec brio dans la sombre fosse des perdants.

    La seule chose qu’on souhaiterait a de telles personnes, c’est de visiter les ex-gulags vers Krasnoyarsk.

    «Si je n’avais pas pataugé dans cette merde sanguinolente, peut-être serais-je devenu, moi aussi, l’un de ces chefs staliniens aux mains sales. Et – pourquoi pas? – un petit Georges Marchais! Mais alors j’aurais tout raté de cette expérience du mal absolu qui prétend fabriquer l’homme nouveau…» Jacques Rossi, rescapé du goulag!

  16. Merci Mme Joly pour votre engagement, votre authenticité et votre courage.
    J’ai été ravie de voter pour des idées auxquelles j’adhère à 100 %.
    Je vais faire comme vous : non seulement je continue le combat, mais je vais y mettre les bouchées doubles…
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e