| Newsletter

Nord-Ouest : Des champs, pas d’Auchan avec Karima Delli

Newsletter

Ce samedi 17 mai,Kerima Delli était au départ de la marche « Des champs pas d’Auchan » organisée par des collectifs de protection de terres arables, dont celui de la ferme des Bouillions en Haute-Normandie.

L’événement, festif et non violent avait pour but de mettre en lumière les spéculations immobilières et foncières de la famille Mulliez, propriétaire du groupe Auchan au détriment des terres agricoles.

Ce collectif d’associations s’est mobilisé  contre des grands projets inutiles d’immobilier commercial portés         par l’Association Familiale Mulliez (propriétaire entre autres des enseignes Auchan et Decathlon), ils ont souhaité attirer l’attention sur les conséquences ravageuses du développement effréné de la grande distribution autour des villes, en termes d’emploi, d’urbanisme et de préservation des terres agricoles fertiles.

Karima Delli, tête de liste Europe Ecologie pour l’euro-région Nord-Ouest, ainsi que Majdouline Sbaï, également candidate étaient sur place avec de nombreux militants EELV pour apporter notre soutien à cette marche.

Parmi les collectifs présents : le collectif pour la sauvegarde de la Ferme des Bouillons en Haute-Normandie, ferme qui s’étend sur 4 hectares et comprend une dizaine de bâtiments. Elle est occupée depuis plusieurs mois par des militants et des citoyens, alors qu’un projet immobilier Auchan devait voir le jour à sa place. L’objectif de l’occupation est d’éviter la destruction du site et d’œuvrer pour la sauvegarde et l’utilisation de ces terres agricoles.

Aujourd’hui encor l’Association pour la protection de la Ferme des Bouillons se bat contre le groupe Auchan pour que le projet ne voit pas le jour. 

Les écologistes ont rappelé maintes fois leur attachement à ce que cette ferme soit préservée, au nom de l’agriculture de proximité, et ont salué l’action efficace de l’association. L’action militante d’occupation de la Ferme, pédagogique et non violente, a permis d’éviter sa destruction. Elle a également donné une forte impulsion au nécessaire débat de société sur l’utilité de préserver et valoriser les espaces agricoles en zone péri urbaine comme en secteur rural.

Pour EELV, la destination de cette ferme à des fins d’agriculture biologique et de commercialisation en circuits courts est une évidence alors que se multiplient les initiatives comparables dans divers territoires de notre région et alors que le futur SCOT de la CREA se propose de protéger ces espaces à vocation agricole.

 La nécessité d’améliorer la santé publique de nos concitoyens par la préservation de la ressource en eau et la production d’une alimentation saine ainsi que l’ambition de créer des activités et des emplois agricoles, conduisent aujourd’hui de nombreux acteurs publics et privés, des citoyens et des professionnels, à agir de concert pour développer l’agriculture biologique.

_JPI4494

_JPI4502

_JPI4530

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e