| Newsletter | Picardie

EELV Picardie contre la ferme-usine des « 1 000 vaches »

Les écologistes de Picardie étaient mobilisés le 28 septembre dernier contre le projet de ferme des

« 1 000 vaches » à Drucat (Somme) . La manifestation avait lieu à l’appel du collectif Novissen sur le chantier du groupe Ramery, promoteur du projet de ferme-usine.

La manifestation a rassemblé près de 800 personnes – parfois déguisées en vaches – dont des membres de la Confédération Paysanne, L214 et Picardie Nature.

Pascal Durand (secrétaire national), Karima Delli (eurodéputée) ou encore Barbara Pompili (députée) étaient notamment présents aux côtés de François Veillerette , Christophe Porquier et Thierry Brochot (conseillers régionaux) ou Jean-Pierre Têtu (conseiller général) ainsi que de nombreux militants pour s’opposer à un projet de ferme-usine dont les conséquences environnementales, sanitaires et économiques sont aberrantes.

Le président de Novissen, Michel Kfoury, a invité les responsables associatifs, syndicaux et politiques à s’exprimer avant d’organiser une visite de chantier et un sit-in de quelques minutes. Ainsi, Barbara Pompili, co-présidente du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale a-t-elle demandé : « l’arrêt du projet et un moratoire jusqu’au vote de la loi d’orientation agricole, en 2014 ».

Pascal Durand, quant à lui, dénonçait la volonté de maximisation des profits défendue par le groupe de BTP : « ce qui est important [pour M. Ramery], c’est de toucher des subventions et en réalité, c’est la méthanisation, le rachat de l’énergie, qui va lui permettre de gagner de l’argent. Tout son modèle est déséquilibré et malhonnête sur un plan durable ».

Alors que le Ministre de l’Agriculture déplorait la faible création d’emplois du projet, les écologistes de Picardie continueront à promouvoir des solutions alternatives, l’agriculture paysanne, les productions saines et de qualité et le respect de la condition animale à l’opposé d’un modèle productiviste à bout de souffle.

 

Dans les médias

Intervention de Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, sur France Info dimanche 29 septembre à propos du projet de ferme-usine des « 1000 Vaches »

L’histoire démontre que nombre de projets ont été arrêtés grâce aux mobilisations citoyennes et grâce aussi à l’intelligence des hommes et des femmes politiques qui nous dirigent.

Donc moi, j’en appelle à Philippe Martin, je sais qu’en tant que ministre de l’écologie, je sais qu’au fond de lui, et je le connais, je n’ai aucun doute là-dessus, ces projets là le révulsent.

Si c’était la droite qui était au pouvoir, si c’était Nicolas Sarkozy qui avait soutenu ce projet, toute la gauche serait là pour dire il n’en faut pas.

Et bien moi je dis à Philippe Martin ne change pas Philippe, reste ce que tu étais, et dis toi que, même si on est au pouvoir maintenant, on ne doit pas laisser faire ce genre de choses.

Donc en tant que Ministre de l’écologie, il peut ordonner un moratoire, et nos législateurs peuvent faire en sorte que la loi interdise ces usines.

C’est la fin de l’agriculture française, c’est la fin de la qualité des produits alimentaires.

Il ne faut pas faire d’usines à vaches en France !

 

Enregistré puis écrit par Marc Dupont, secrétaire de l’association Novissen, le 29/09/2013, 9h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e