| Haute-Normandie | Newsletter

Haute-Normandie : visite de l’estuaire

Aujourd’hui lundi 17 juin, à l’invitation d’EELV – Haute-Normandie, les associations environnementales ont accompagné les députés de Seine-Maritime Estelle Grelier et Christophe Bouillon dans une visite de terrain dans la réserve de L’Estuaire.

Cette visite constructive, menée par l’association SOS Estuaire, avec la présence de représentants d’Ecologie pour le Havre (EPLH) et de Haute-Normandie Nature Environnement (HNNE), avait pour but de montrer de visu aux députés comment le 3ème plan de gestion allait impacter très négativement la réserve. Cette visite a mis l’accent notamment sur l’impérieuse nécessité de protéger les oiseaux migrateurs, espèces gravement menacées du fait de la pression de la chasse et de la détérioration de la qualité des zones humides du fait de l’agriculture intensive qui y est toujours pratiquée.

Au-delà de l’adoption prochaine du 3ème plan de gestion malgré ses graves lacunes, les associations ont rappelé l’historique tumultueux de la réserve, créé en 1997 dans cet espace très convoité, dans le but d’enrayer la disparition d’une diversité paysagère et biologique locale dont on sait aujourd’hui à quel point elle est vitale pour l’homme et … en danger1Ces objectifs demandent une cogestion mesurée, cohérente et concertée des différents acteurs en lien avec les observatoires scientifiques.

Or cette cogestion cohérente et concertée n’a jamais pu être réellement mise en place du fait du lobbying intense exercée par les chasseurs auprès des pouvoirs publics, et les menaces et tentatives d’intimidation dont ils ont régulièrement fait preuve envers les environnementalistes au cours des dernières années. Par conséquent, la réelle réduction de la pression excessive de la chasse sur ce territoire, pourtant obligation règlementaire, n’a toujours pas été réalisée, malgré différents rappels à l’ordre juridiques, scientifiques et administratifs, français et européens2.Malheureusement le 3ème plan de gestion, adopté malgré l’avis négatif de tous les conseils scientifiques concernés, souffre toujours des mêmes manques…

C’est pourquoi les militant-e-s et les élu-e-s régionaux d’EELV-Haute-Normandie demandent que le Préfet renonce au projet actuel et propose un nouveau plan de gestion qui mette au cœur des enjeux la protection de la biodiversité.

 Laetitia SanchezSecrétaire régionale EELV-Haute-Normandie

 Claude TalebPorte parole EELV-Haute-Normandie

 Fatima El Khili, Porte parole  EELV-Haute-Normandie

 David Cormand, Président du groupe des élu-e-s EELV – Région Haute-Normandie

 Véronique BérégovoyVice-présidente Environnement – Région Haute-Normandie

A voir aussi sur le site d’ECOLOCEANE

1 « Selon le dernier recensement de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), près de 15 % du vivant est déjà clairement menacé d’extinction : un mammifère sur quatre, un volatile sur huit, un amphibien sur trois (…) et au moins 34 écosystèmes accueillant deux tiers des espèces terrestres » in : Molac, P., Le « Giec de la biodiversité » pourra-t-il enrayer la disparition des espèces ? » 16/04/2013 Idées & Débats – Les Echos.

2 Annulation du plan de gestion pour non-respect du décret suite à un recours de HNNE (2010) par le Tribunal administratif de Rouen (2012) – confirmation du jugement par la cour administrative d’appel de Douai (2013) – Mise en garde de l’Europe pour non-respect des engagements européens le 9 avril dernier.

Une réflexion au sujet de “Haute-Normandie : visite de l’estuaire

  1. Bonjour,

    le conflit avec les chasseurs est récurrent en France et notamment en val de seine.
    Quel dialogue avez-vous avec eux ?
    N’y a-t-il pas des chasseurs écologistes et amoureux de la nature, des animaux et de la biodiversité, qui voient la chasse uniquement comme un moyen de régulation des espèces ?
    Quels rapports avez-vous avec la ruralité dans son ensemble, avec sa culture, ses traditions parfois ancestrales ?
    Ne donnez-vous pas parfois le sentiment d’être plus sensibles aux indiens d’amazonie qu’aux indigènes, en France ?
    Comment construire une politique inclusive de TOUTES les diversités, y compris culturelles ?
    Si vous désirez poursuivre sincèrement ce questionnement multidimensionnel avec les chasseurs, en tant que médiateur, je suis à votre disposition.

    Sincèrement,
    JLP

Laisser un commentaire

Je veux
être tenu-e informé-e