| Actualités | Newsletter

Journées parlementaires 2012

C’est sous un beau soleil, et magnifiquement accueillis par les militants locaux, que les 45 parlementaires écologistes étaient invités à tenir leurs Journées parlementaires 2012 les 17 et 18 septembre derniers à l’hôtel de l’Horticulture, à Nantes.

Un programme de travail intense a réuni les eurodéputé-es, député-es, sénateurs et sénatrices, ainsi que leurs collaborateurs et collaboratrices, dans une ambiance à la fois conviviale et studieuse.

La première journée a été consacrée pour l’essentiel à des ateliers thématiques, et une plénière d’actualité autour du bilan, à chaud, de la Conférence environnementale ainsi que des perspectives européennes.

La journée du mardi, ouverte au public et à la presse, a rencontré un vif succès, d’autant qu’elle a été l’occasion d’accueillir plusieurs membres du gouvernement et des représentants de la société civile. Delphine Batho et Pascal Canfin sont revenus sur les enjeux de la transition écologique, soulignant aux côtés de Denis Baupin, Ronan Dantec et Yannick Jadot les perspectives ouvertes par la conférence environnementale, Jean-François Julliard (Greenpeace) et de Bruno Genty (FNE) insistant pour leur part sur leur vigilance à l’égard des engagements pris.

Une seconde table ronde a permis à François de Rugy, Marie Blandin et Yves Cochet d’insister sur les enjeux territoriaux de la crise économique avec les interventions de  M. Le Saffre, chef d’entreprise nantais, d’Aurélie Trouvé (Attac), ainsi que de Stéphane Le Foll et de Cécile Duflot.

Il revenait à Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, de conclure ces journées, aux côtés d’Alain Vidaliès, ministre chargé des relations avec le Parlement, de Didier Guillaume, Vice président du Sénat, de Jean-Vincent Placé, Barbara Pompili et Michèle Rivasi. Tous et toutes ont insisté sur la nécessaire revalorisation du rôle du parlement, notamment en matière de démocratie et de transparence.

> Voir l’interview de François de Rugy sur LCP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e