| finance | Newsletter | Parlement européen

Les eurodéputés verts pour une politique fiscale européenne

Taxation des bénéfices, lutte contre les paradis fiscaux et la concurrence fiscale, fiscalité écologique, taxe sur les transactions financières… Depuis le début de leur mandat en 2009, les questions fiscales sont une priorité pour les eurodéputés EELV. En 2011, ils publiaient un document afin d’expliquer leurs actions et les grands axes politiques qu’ils défendent au Parlement européen sur cette question. Bonne lecture !

> Lire la suite de l’article sur le site des eurodéputés

Une réflexion au sujet de “Les eurodéputés verts pour une politique fiscale européenne

  1. La fiscalité est bien trop compliquée telle qu’elle existe en France…El
    le entrave la « mécanique » de la consommation;elle est compliquée,et touj
    ours injuste…!Pourquoi ne pas libérer les entreprises de toute charge fi
    scale,de tous les « prélèvements obligatoires »,ce qui permettrait aux prix
    d’être très compétitifs face aux produits importés;et aux entreprises d’in
    vestir pour créer des emplois…Le seul « impôt » serait prélevé sur le CA
    des sociétés;+ la « manne » répartie selon la loi de finances votée par le
    Parlement,qui la répartirait entre les régions,les départements et les com
    munes,communautés de communes,le solde restant à la disposition de l’Etat.
    Je préconise aussi la suppression de l’IR des salariés et de surveiller de
    très près les banques et tous les établissements financiers,de manière à
    laisser le moins de marge à l’évasion fiscale,aux transactions abusives,
    aux manoeuvres conduisant au dépôt de bilan…et qui s’exilent pour gag
    ner encore + sur le coût de la m-o dans des pays émergents…
    L’impôt prélevé sur les sociétés oscillerait entre 10 et 15%;complété par
    une taxation des produits importés afin de les vendre au même prix que
    ceux fabriqués en France ou en Europe.
    Si cela ne peut « booster » la relance économique et réduire fortement le
    chômage et la récession actuellement en cours,alors il n’y a pas d’espoir
    pour en sortir…!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e