| Newsletter | Sénat

L’immigration étudiante et l’immigration professionnelle peuvent fournir des jeunes (et des moins jeunes) habités par un projet, avec le goût du défi, enthousiastes…

Débat sur l’immigration professionnelle et étudiante

Esther Benbassa

 

 

Monsieur le Président, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Mes chèr-E-s collègues,

Le présent débat rompt avec des années de politique brutale, illustrée, entre autres, par la tristement célèbre « circulaire Guéant », contre laquelle le Sénat, sous la houlette de notre collègue Bariza Khiari, avait voté une résolution il y a plus d’un an, et que vous-même, M. le Ministre, avez abrogée dès votre entrée en fonction.

En termes nouveaux, à la fois en amont d’une réforme en profondeur du CESEDA, et en aval de l’adoption, en novembre dernier, du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, ce débat invite à penser l’élaboration de véritables stratégies, prenant en compte à la fois trois para- mètres essentiels : 1) la nécessité d’une maîtrise éclairée des flux migratoires dans le contexte de crise actuel ; 2) l’objectif, essentiel, d’une stimulation de notre dynamisme économique ; et 3) l’ambition, tout aussi légitime, d’un renforcement de l’attractivité et du rayonnement de notre culture, ainsi que de notre enseignement supérieur et de notre de recherche.

En ce qui me concerne, si vous me le permettez, j’interviendrai dans ce débat à la fois comme parlementaire et comme professeur d’université, focalisant ainsi mon attention sur l’immigration étudiante, laquelle représente tout de même environ la moitié de l’immigration légale annuelle issue des pays non membres de l’Union européenne.

> Lire la suite de l’intervention d’Esther Benbassa sur le site du groupe écologiste au Sénat

> Photo : Wikipédia by NASA/Apollo 17 crew; taken by either Harrison Schmitt or Ron Evans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e