| En régions | Newsletter

Mobilisez-vous pour sauver le parc de la Vanoise

Cinquante ans après sa création, le Parc National de la Vanoise est en danger.

Ce parc est un véritable symbole. Premier parc national de France, sa valeur sociale et environnementale est fabuleuse. D’aucun le considère comme un patrimoine mondial. Il accueille pas moins de 700 000 visiteurs chaque année.

Les parcs sont composés de deux zones. La zones « cœurs », soumises à réglementation particulière, et les « zones optimales d’adhésion ». Les communes qui se trouvent sur cette dernière sont appelé à adhérer à une charte de territoire co-élaborées par leurs soins. Celle-ci définit pour 15 ans le projet de territoire du parc.

Et pourtant… les communes de Tarentaise et de Maurienne ont fragilisé l’existence du parc en refusant de voter la charte de territoire cet automne. Quels en sont les enjeux ? Ceux-ci sont nombreux. Comme par exemple permettre d’améliorer l’empreinte écologique du bâti existant plutôt que de privilégier le mitage du territoire par un bâti de mauvaise qualité. Mettre en œuvre une gestion durable des ressource en eaux. Privilégier les espace naturels à l’extension des domaines skiables…

Ces deux communes cherchent, à se garantir encore et toujours des droits à construire, bétonner et encore construire….. en refusant que la charte traite de l’urbanisme. Hélas, en 2013, il existe encore de nombreux responsables politiques à la mémoire courte qui sont prêts au nom de la spéculation et du profit de court terme à dégrader bien commun comme on a pu le faire en d’autre temps et d’autres lieu.

Jusqu’au 21 Janvier, une enquête publique est ouverte pour organiser une concertation nationale sur l’opportunité de cette charte.

Tous les écologistes sont invités à participer à cette enquête publique. Vous avez pour cela jusqu’au 21 janvier 2013. Si vous êtes un amoureux de la Vannoise ou que pour vous la nature a plus de valeur que les profits de quelques spéculateurs locaux, vous pouvez le faire savoir de façon très simple.

Vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : enq-pub-vanoise@savoie.gouv.fr

Vous pouvez également envoyer votre message par courrier à l’adresse suivante.

M. le Président Commission EP du PNV, DDT, SPAT-APU

B.P. 1106

73011 Chambéry Cedex

N’hésitez pas à faire suivre cet article sur vos comptes Facebook, Twitter ou simplement à l’envoyer à vos amis par mail. Plus vous serez nombreux à vous mobiliser, plus les résultats de l’enquête publique nous serons favorables.

Vous pourrez également faire prendre part à la manifestation qui se déroulera le 19 janvier à 17h30 devant la maison des Parcs, 256 rue de la république à Chambéry.

2 réflexions au sujet de “Mobilisez-vous pour sauver le parc de la Vanoise

  1. Ayant travaillé en Savoie de 1968 à 1975, j’ai souvent accompagné des groupes par l’accès à La Vanoise par Pralognan ou par Aussois, et déjà la station de ski des Ménuires posait des problèmes de grignotage du domaine des bouquetins. La marche à pied est la meilleure garantie de protection du Parc. Poursuivons cette qualité du domaine naturel, du « Territoire des Autres » et ne laissons pas construire des routes et des maisons même de matériaux de bonne qualité. L’argent rapide est mauvais, que les mairies en soient convaincues.
    Rappelons-nous l’avalanche de Val d’Isère qui avait tué 42 jeunes dans un chalet-hôtel construit sur les terrains de la Commune de Val d’Isère en 1973, sur un secteur non constructible entre les deux parties du village, zone d’avalanches, mais dont les plans d’origine interdisant les constructions de chalets et d’hôtels, avaient été trafiqués pour permettre l’extension du bâti… Par mon métier j’ai dû prendre part à l’église de Boug-Saint-Maurice, à l’identification des corps et à la cérémonie funèbre. N’oubliez pas, avec des projets séduisants, on peut aussi devenir des criminels sur le court ou moyen terme.
    Soyons sérieux dans nos décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e