| Communiqués | Newsletter

Moins de pesticides pour sauvegarder l’environnement et notre santé !

L’Assemblée Nationale débat aujourd’hui 8 juillet de la Loi d’Avenir pour l’Agriculture et la Forêt (LAAF). Grâce au travail des député-es écologistes de nombreuses avancées ont été obtenues sur les questions touchant aux pesticides (voir plus bas).

Néanmoins il faut aller plus loin et interdire l’usage des pesticides à proximité des écoles et autres lieux accueillant du public !

EELV note que l’utilisation des pesticides autour des écoles et autres lieux accueillant un public sensible devrait, selon un amendement gouvernemental adopté en commission, être conditionnée à la mise en place de mesures de protection (haies, buses ‘anti dérives’, horaires adaptés..).

Pour EELV, ces mesures de protection, même si elles constituent un progrès, sont insuffisantes.

Les pesticides sont désormais enfin reconnus pour ceux qu’ils sont : des produits toxiques qui nuisent autant à l’environnement – via la disparition des pollinisateurs – qu’à la santé des humains, et en premier lieu les agriculteurs et les riverains des exploitations. La récente compilation d’études réalisée par l’INSERM confirme les risques avérés liés à l’exposition aux pesticides : cancers, malformations, maladie de Parkinson, infertilité …

Dans ces conditions, les manifestations de la FNSEA visant à prolonger les épandages aériens tiennent de l’irresponsabilité et de la mise en danger d’autrui.

La responsabilité des pouvoirs publics est d’aller vers l’interdiction complète des pesticides. C’est le sens de la proposition de résolution déposée par le sénateur écologiste Joel Labbé (voir ici)

Dans l’immédiat, EELV s’associe à l’appel de Générations Futures et invite ses adhérents et sympathisants à signer la pétition intitulée « Votez pour l’amendement interdisant la pulvérisation de pesticides le long des habitations et des écoles! » (voir ici).

EELV encourage tous les député(e)s concernés par la santé de nos concitoyens à adopter cet autre amendement proposé ( n°638) qui permettrait d’interdire la pulvérisation de pesticides en deçà d’une certaine distance (à définir par décret) des lieux accueillant un public sensible.

EELV se battra lors de la deuxième lecture du texte au Sénat pour que ces mesures de précaution soient introduites, maintenues et renforcées dans le texte de la LAAF.

Julien Bayou et Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e