| A la Une | Actualités | Communiqués

Planet A ou le greenwashing appliqué à l’agriculture

Le premier Forum International  de l’Agriculture « Planet A » qui se tient à Châlons-en-Champagne (Marne, Grand Est) du 27 au 29 juin 2018, a pour ambition de « mener une révolution positive pour l’agriculture mondiale ». Mais loin de proposer de véritables alternatives à un modèle agricole à bout de souffle, ce projet, principalement orienté vers l’industrie et les nouvelles technologies, apparaît comme une nouvelle tentative de verdissement du productivisme agricole.

Les écologistes dénoncent la vision colportée dans le cadre de ce forum international.  L’ambition est claire : drone et intelligence artificielle pour ouvrir la voie d’une troisième révolution agricole internationale !

Mais pour les écologistes, la voie pour l’agriculture de demain et pour répondre aux multiples enjeux climatiques, sociaux et environnementaux, ne passe par la « Smart Agriculture », l’aagriculture connectée orientée sur les marchés mondiaux.

L’ugence, c’est la transition agro-écologique de notre système agricole, la promotion d’une agriculture véritablement résiliente et durable, équitable et ancrée dans nos territoires et en phase avec les attentes des citoyens et des consommateurs qui permettra de répondre aux intérêts des agriculteurs.ses et des citoyen.ne.s   Visiblement, le « collectif » à la manœuvre est plus préoccupé par les intérêts des industriels de l’agroalimentaire, de la chimie et des nouvelles technologie, que par la protection de la biodiversité, la promotion d’une alimentation saine sans pesticides ou l’augmentation des surfaces dédiées à l’agriculture biologique !

Cette vision néo-libérale véhiculée à travers une approche qui se veut « apolitique » condamnera encore une majorité de paysans de tous les pays à une guerre économique sans fin. Ces remèdes ponctuels amènent un nombre croissant d’agriculteurs à s’endetter, sans répondre aux enjeux de la transition écologique. Ce modèle profite avant tout aux géants de l’agrochimie et de l’agroalimentaire, et seulement en apparence au consommateur.

Europe Écologie – Les Verts soutient la pétition initiée par des associations locales contre ce projet et fait sienne leur volonté « de voir revenir dans les champs des oiseaux plutôt que des robots ».

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Lien vers la pétition : petitions24.net/pour_que_le_projet_agricole_mondial_planet_a_initie_a_chalons_soit_durable_et_citoyen