| actualité au Sénat | Actualités | communiqué groupe écologiste au Sénat | monde | Newsletter | Sénat

Respect des droits de l’Homme face aux Multinationales : lettre à Laurent Fabius

Dans une lettre à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, les sénateurs écologistes interrogent le gouvernement sur la position de la France lors du vote sur une résolution de l’ONU en faveur des droits de l’homme.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – 

Vote de la France contre une résolution de l’ONU pour le respect des droits de l’homme face aux multinationales

Une décision qui n’honore pas notre pays

Dans une lettre à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, les sénateurs écologistes interrogent le gouvernement sur la position de la France lors du vote sur une résolution de l’ONU en faveur des droits de l’homme.

Ce texte, déposé par l’Équateur et l’Afrique du Sud et adopté le 26 juin 2014 par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, prévoit la mise en place d’un groupe de travail intergouvernemental qui sera chargé d’établir un cadre juridique pour contraindre les multinationales au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les parlementaires écologistes se félicitent de l’adoption de cette résolution mais s’indignent que la France ait voté contre ce texte. Selon eux, “ce vote n’honore pas notre pays en nous inscrivant dans le camp du laisser-faire face aux abus des multinationales“.

Les signataires de cette lettre à Laurent Fabius souhaitent connaitre “les raisons qui ont poussé le gouvernement à voter contre cette résolution et de quelle manière celui-ci entend  “garantir le respect des droits de l’homme face aux abus de certaines multinationales“.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – 

Télécharger la lettre du groupe écologiste au Sénat
à l’attention du Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius

Lettre à L. Fabius 1:2 Lettre à L. Fabius 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e