| Communiqués

Syrie: Le 21 août 2013 change la nature du conflit syrien.

Avec l’utilisation avérée d’armes chimiques contre sa propre population civile par la dictature syrienne, un seuil a été franchi. Face à de tels actes de barbarie, l’absence de réaction et l’inertie constitueraient pour le régime de Bachar El Assad un véritable blanc-seing, qui conduirait à une nouvelle escalade dans l’horreur.
C’est pourquoi pour EELV, une intervention, y compris militaire, nonobstant l’utilisation par la Russie et la Chine de leur droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU, est à ce stade inéluctable.

Ayant conscience des précédents de l’Afghanistan et de l’Irak, cette intervention devra impérativement :

– avoir pour seule vocation de protéger les populations civiles, notamment dans les zones libérées et sous contrôle de l’Armée Syrienne Libre

être ciblée et limitée dans le temps et dans ses modalités d’action, frappes extérieures et éventuellement aériennes ciblées

– se faire dans un cadre multilatéral, notamment avec les pays de la Ligue Arabe

permettre les conditions de relance de la Conférence internationale sur la Syrie, dite « Genève 2 », avec toutes les parties prenantes, pour renforcer les chances d’une issue politique

– revenir le plus rapidement possible dans le cadre du droit international

Sur le plan européen, la France doit impérativement prendre l’initiative, comme elle s’y emploie depuis le début du conflit, d’impliquer l’UE, tant dans le processus diplomatique, que sur l’accueil des réfugiés en activant la directive sur la protection temporaire en cas d’afflux massif.
La situation en Syrie démontre également l’impérieuse nécessité et l’urgence de réformer le fonctionnement du conseil de sécurité de l’ONU et l’exercice du droit de veto, celui-ci étant désormais totalement inadapté à la géopolitique du monde actuel.

Enfin, EELV demande la tenue d’une réunion urgente entre le Président de la République, le Premier Ministre et les Présidents des groupes parlementaires. Sous réserve des impératifs opérationnels, une convocation en séance exceptionnelle du Parlement serait également opportune.

Pascal DURAND, Secrétaire National
Hélène FLAUTRE, Présidente de la délégation des députés européens écologistes
Jean-Vincent PLACE, Président du groupe écologiste au Sénat
Barbara POMPILI et François DE RUGY, Co-Présidents du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale

6 réflexions au sujet de “Syrie: Le 21 août 2013 change la nature du conflit syrien.

  1. Bravo. Je suis totalement d’accord avec cette position et je voterai désormais pour vous sans hésitation (alors que j’étais plutôt avant pour Mélenchon, mais là il ne m’intéresse plus du tout).

  2. Bonsoir.
    Lors du forum Syrie samedi 24 août, aux Journées d’été EELV a Marseille,, je suis intervenu sur:
    – en Europe, il y a plus de 20 ans, nous avons vécu l’implosion de la Yougoslavie,…, qui s’est terminée par une intervention militaire (OTAN), vu qu’Eltsine avait lâche les Serbes;
    – Poutine ayant montre qu’il était capable de raser Grozny dans la guerre en Tchétchénie;
    – nous sommes confrontés a un enjeu géopolitique, avec billard a deux coups: les russes demandant l’arrêt du projet du bouclier antimissile, Obama n’ayant pas cèdé;
    (…)
    – nous avons organise un atelier sur la dénucléarisation du Proche Orient;
    – nous devons demander une Conférence de Paix, en mettant sur la table toutes ces questions: bouclier antimissile, régimes politiques, etc;
    Fin de mon intervention.

    De retour at home, je prends connaissance de l’article suivant:
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/08/26/secret-defense-la-cia-a-aide-sadam-hussein-a-gazer-les-troupes-iraniennes/#xtor=RSS-32280322

    Il est sur que les iraniens ayant vécu cette guerre Iran-Irak, ou la CIA fournissait en gaz de combat les irakiens, alors que la France alimentait sans vergogne les deux belligérants en armes et obus en tous genres, pour le grand bénéfice des marchands de canons…
    La France, les USA, la GB, doivent en premier reconnaître leurs torts respectifs dans ce Proche Orient. Difficile de passer outre l’accord de l’ONU, après la guerre en Libye…
    EELV doit rappeler ces évidences: seule une interposition mandatée par l’ONU, et convocation d’une conférence de Paix (Feneve III), sans exclusive (« on fait la paix avec son ennemi »), pourrait être une sortie politique du bourbier syrien…
    L’ignorer c’est a coup sur préparer l’embrasement de la région, truffée de missiles, d’ogive nucléaire (Israël, demain l’Iran, l’Arabie Seoudite, l’Egypte…).
    Halte au feu.
    Les russes attendent un signal fort comme l’annonce d’un arrêt définitif du projet bouclier antimissile avant d’entrer en négociation comme cela fut fait pour sortir de la Crise des missiles a Cuba qui aurait pu dégénérer en guerre mondiale nucléaire (rappel: les russes retiraient leurs missiles de Cuba et les USA leurs missiles Jupiter de Turquie).
    L’Histoire bégaie, mais peut-on jouer encore a la roulette russe alors qu’il y a en ce moment même 2000 armes nucléaires en pre-alerte permanente avec un délai de 15mn après toute détection d’un lancement réelle ou erronée ?!
    EELV doit rester sur ses fondamentaux et ne pas surreagir sans prendre toute la dimension exacte de cet enjeu (guerre ou paix), hier dans les Balkans, en Irak, aujourd’hui en Syrie…..
    A suivre.
    À bientôt.

    NB1: avant les JDE j’avais propose q´une minute de silence soit réalisée a l’ouverture des JDE ou/et forum Syrie pour les victimes égyptiennes, syriennes, etc…(cela fut fait au forum Syrie); idem j’avais propose de débattre de la question de rassemblements devant l’ambassade d’Egypte (comme cela fut fait au Forum Les Halles pour la Syrie, le Mali, et hier devant l’Ambassade d’Israel); idem proposition pour un débat avec toutes les composantes politiques sans exclusive…le débat au sein de la commission transnationale est loin d’être clos. Au BE de s’en saisir idem;

    NB2: au début de l’implosion de la Yougoslavie, j’avais initié avec d’autres (rares) militants un Forum pour la Paix en Ex-Yougoslavie…entre rassemblement Place de la Sorbonne, réunion régulière a l’AEPP, etc…
    Envoyé de mon iPhone

  3. (Suite précédent courriel).
    A la Question: « EELV prêt a cautionner une intervention militaire disons OTAN en Syrie sans mandat de l’ONU ? »
    Que faire ?
    J’ai essaye dans un précédent courriel d’alerter sur les conséquences géopolitique de cette escalade, en proposant la convocation d’une conférence de paix sans exclusive.
    Le BE, adosse a nos députes/sénateurs/euro-députes, ainsi que de nos commissions transnationale, paix et désarmement, doivent se concerter pour fixer (en attendant le prochain CF), l’orientation politique vis a vis de cette question.
    L’injonction de protéger les populations d’un côté, face a l’injonction du respect du droit international (vote du Conseil de Sécurité ou AG de l’ONU), impose une orientation équilibrée avec des propositions pour sortir de l’engrenage des belligérants et de leurs alliés.
    EELV devrait a minima:
    – demander la saisie de la Cour Pénale Internationale, et du CS, des connaissance des responsables de l’utilisation de ces armes chimiques;
    – demander la convocation d’une Conférence de paix sans exclusive (a noter que c’est cette orientation qui s’impose aujourd’hui après 12 ans de guerre en Afghanistan et 10 ans de guerre en Irak);
    – d’envoyer des délégations d’élus EELV au Proche Orient et soutenir tous les efforts diplomatiques pour réunir cette Conférence;
    – d’ouvrir un forum en ligne EELV sur cette dynamique auprès de nos adhérents/coopérateurs;
    – appeler a un rassemblement pour s’opposer aux va-t-en guerre et coordonner les actions anti guerres avec nos partenaires (ONG, syndicats, mouvements politiques);
    À bientôt.

    NB: voir actuellement sur LCP un documentaire des années Reagan, Bush vis a vis de la guerre du Golfe, des plus instructif. En autre, Snowcroft signale que le gouvernement US était favorable a l’utilisation d’armes nucléaires, en cas d’attaque chimique par Saddam Hussein. Aujourd’hui, il n’est pas interdit d’imaginer en représailles a une intervention militaire, sans accord de l’ONU, qu’un groupe déterminé utilise des explosifs chimiques dans les capitales ayant participe a cette intervention…
    Il est sur et certain que la riposte des gouvernements concernés et de leurs Parlements risquent de basculer dans une

  4. Depuis quand ce sont les parlementaires qui s’expriment au nom du parti ? Où est la déléguée à l’internationale, où sont les porte-parole ? Y a t il eu discussion en bureau ?
    La façon dont vous faites fonctionner EELV est honteuse ! Pascal Durand est à mon sens disqualifié comme secrétaire national d’EELV.
    Et sur le fond, en dehors de la question de l’intervention armée qui pose beaucoup de questions et mérite un débat de fond sérieux ! pas ce communiqué ridiculement plat, où sont les réaffirmations des valeurs fondamentales d’EELV, notamment non-violentes ?
    gilles lemaire
    secrétaire national des Verts en 2003-2004

    ps : je précise que je n’ai pas de position définitive sur la question de l’intervention militaire et qu’un débat approfondi m’eut semblé indispensable pour prendre en compte TOUTES les réactions et éclairé une prise de position plus digne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e