| Newsletter

Transparence de la vie politique et lutte contre les conflits d’intérêts : les propositions de loi écologistes sont déposées

Barbara Pompili et François de Rugy, coprésidents du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, ainsi que Jean-Vincent Placé, président du groupe des sénateurs écologistes, sont reçus par le premier ministre, dans le cadre des consultations préalables au dépôt du projet de loi gouvernemental sur la transparence de la vie politique et la prévention des conflits d’intérêts.

C’est pour eux l’occasion de transmettre trois messages forts au chef du gouvernement :

  •  un message de soutien clair et sans réserve aux intentions annoncées par le Président de la République, qui devront faire face à de nombreux conservatismes, y compris au sein de la majorité.
  • une exigence de rapidité dans la mise en œuvre des réformes annoncées, qui ne doivent pas, au fil de l’examen parlementaire ou de contre-offensives être rabotées,
  • une demande d’un engagement clair du gouvernement sur l’adoption rapide de la loi sur le non-cumul des mandats, condition indispensable à la rénovation de la vie politique, et dont l’application doit être prévue dès 2014.

Si le gouvernement cherche un kit législatif complet sur les questions de transparence et de lutte contre les conflits d’intérêts, il pourra s’inspirer des propositions de lois déposées ce jour sur le bureau de l’Assemblée nationale par les député-e-s écologistes.

> Lire la suite sur le site du groupe écologiste à l’Assemblée nationale

2 réflexions au sujet de “Transparence de la vie politique et lutte contre les conflits d’intérêts : les propositions de loi écologistes sont déposées

  1. Bonjour Barbara et François, je n’ai pas eu le temps de tout lire ! mais ce qui me rend insatisfaite, pas chez nous mais dans le non cumul tel que proposé actuellement par le Ps c’est non cumul pour 1 mandat national et 1 local. Donc mon maire qui en cumule 3 locaux ….! y echape
    Bonne continuation a vous 2 , A+ sur Facebook

  2. Ces propositions vont dans le bon sens , mais pas suffisantes , je suis pour créer un statut de tous les élus qui multiplierait les sanctions pénales quand on est élu .
    Allez expliquer à des gamins d’aller travailler pour 1000€/mois alors que cahusac est en liberté , les homme politique véreux ne vont pas en prison assez souvent et c’est antidémocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux
être tenu-e informé-e